Tenue de la semaine avec Poldine

Lors de ma petite soirée à la Paillotte Bambou à la Grande motte j’ai craqué pour cette jolie robe verte. Si vous n’avez pas lu l’article c’est ici !

Une robe concoctée par deux créatrices de talent sous la marque POLDINE que je vais suivre de près.

Pour plus d’informations je vous laisse visiter leur site et admirer leurs magnifiques créations.

Voici ce que cela donne sur moi !

IMG_2697IMG_2703IMG_2705
IMG_2710

Partagez-vous mon enthousiasme pour ces jeunes créatrices ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser:

La femme parfaite n’est pas une connasse !

Il se passe beaucoup de choses dans la région de Montpellier !

L’un des évènements les plus marquants et très sympathique : la réunion mensuelle d’un groupe de filles à l’initiative de Slavica :

La femme parfaite n’est pas une connasse !!!

10447749_10152327952902804_6377630147024693574_n 10449524_10152235766517804_4047804871706419199_n

Voici comment Slavica eu cette idée :

« Il paraît que « LA FEMME PARFAITE EST UNE CONNASSE ! »
Mon œil !!!
C’est en lisant le livre d’Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard que j’ai eu l’idée d’un rendez-vous girly « La femme parfaite (N’) est (PAS) une connasse » !
Et me suis dit qu’il serait sympa d’avoir une soirée qui nous serait entièrement réservée ou presque…

Quel bonheur de se retrouver entre filles, surtout pour s’amuser…

L’IDEE :
Se retrouver une fois par saison, avec les ingrédients indispensables : cocktails, champagne, tapas et musique (au féminin bien sur).
Au fil des saisons, je vous réserve quelques petites surprises, découverte de créateurs, artisans mais aussi artistes… »

Comme boudoir, elle choisit un café en hiver et une plage en été. J’ai eu l’occasion d’y participer le 6 aout et je me suis bien amusée !

Une réunion de filles, un verre de champagne à la main, papotages et shopping sous le soleil : le rêve !

J’ai eu droit à une magnifique mise en beauté de mes mains par Lelou du blog les Chroniques de Myrtille qui a sublimé mes ongles avec un nail art rouge à petits pois blanc.

paillotte 2

Pour couronner le tout nous avons eu droit à un petit massage détente proposé par Christelle.

paillote 4
Une créatrice m’a particulièrement impressionnée et je n’ai pas résisté à l’achat d’une petite robe sublime !

En buvant mon champagne j’avais repéré une jeune femme dans une robe magnifique simple et chic. En visitant les stands je me suis aperçue que cette jeune femme était la créatrice de la marque POLDINE et que ses robes étaient en vente ! Après un petit essayage j’ai craqué pour le modèle Prune en vert émeraude ! (photos à venir dans mon prochain look)

Poldine-look-book-06-0517-Edit-copieJe l’adore et je vais rester fidèle à ces créatrices ! Pour en savoir plus sur leur parcours et pour acheter leurs jolies création un petit tour par ici.

Qui sont-elles ?

Claire et Florbela ont exploré divers métiers de la mode (couture, personal shopper, stylisme, modélisme, vente, relooking, stylisme photo…).
Partant du constat que chaque femme a sa personnalité, sa morphologie et son style, l’envie de créer une marque semi-mesure s’est très vite imposée à ces jeunes créatrices.
Poldine voit le jour le 9 Décembre 2011 avec en premier lieu le blog, pour présenter le projet et seulement en Mars 2013 elles ouvrent leur e-shop et font leur première boutique éphémère.
Elles portent une attention toute particulière au tombé du vêtement, à la sélection pointue des matières et aux finitions de chaque pièce.
Les robes Poldine sont de fabrication française et produites à la demande.
Et parce que vous êtes unique, Poldine vous propose des robes qui vous ressemblent.

paillote3paillote 1

J’ai particulièrement aimé les créations :

Ripauste

Sacs à main cuir, pochettes cuir, pochette bandoulière, porte clés, ceintures, sac à lumière…

 Ila Bella -
Colliers, bracelets, boucles d’oreilles crées et confectionnées par une jolie Montpelliéraine

 Etincelles bijoux -
Sélection de colliers, bracelets, boucles d’oreilles

Si vous êtes en vacances dans la région ne manquez pas la nouvelle soirée le 3 septembre à la paillote bambou. Et si vous ne pouvez pas venir retrouvez Slavica et toutes les créatrices sur la page Facebook de l’évènement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser:

Chic à la plage

Avec le soleil et la chaleur j’ai envie de plage et de bronzage. Mais qui dit plage ne dit pas débraillée. On reste parfaite même à la plage !

Si on oublie le maquillage et les bijoux on se précipite sur deux accessoires indispensables  : le sac et les tongs.

Quoi de plus joli qu’un panier original pour transporter crème solaire, serviette et livre ?

Je ne porte jamais de chaussures plates sauf pour aller à la plage et cette saison j’ai trouvé des tongs ou des spartiates particulièrement jolies.

Je me suis amusée à vous concocter une petite sélection estivale pour être au top sur le sable !

 

 

bloggif_53c95bb50399f

 

 

bloggif_53c95cc0c95b5

 

 

 

bloggif_53c95d6f14e99

 

 

 

bloggif_53c95dfbd75f5

 

 

 

Détail de ma tenue

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser:

Look d’été.

Une petite robe graphique, un site magnifique et une escapade en Ardèche, l’occasion de vous présenter une tenue estivale.

DSC_0016

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser:

Mes amis, mes amours, mes vacances!

Photos de 13 juil. 2008

 

Vous avez certainement remarqué que le blog tournait au ralenti ces derniers jours, effectivement en ce moment je suis très occupée et ces occupations m’ont donnée envie de vous livrer quelques réflexions concernant la famille et les amis qui « passent » un moment dans le sud !!!

Entre la plage à 3 km de la maison et la piscine dans le jardin, amis et cousins se bousculent en été.

Oui mais ne se sentent-t-ils pas trop bien ?

Je me suis posée la question cette semaine après la visite de quelques membres de ma famille et d’amis.  Bien sur je suis ravie de les voir et j’aime ces moments privilégiés.

Mais en amont que se passe t il ?

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser:

Les invasions quotidiennes : Mazarine Pingeot

 

les invasions quotidiennes

 

Joséphine Fayolle est professeur de philo, un boulot qui lui permet de vivre, mais sa vraie passion elle la trouve à travers l’écriture de romans pour enfants.
Depuis quelque temps sa vie lui échappe : une séparation difficile avec le père de ses enfants, des relations conflictuelles avec sa mère, un nouveau directeur de publication, un banquier qui la harcèle pour son découvert bancaire, son quotidien de mère seule avec deux petits enfants, ses expériences malheureuses chez son coiffeur, ses déboires avec des livreurs de lave vaisselle. Le kaléidoscope d’une vie en somme.

Mazarine Pingeot dépeint avec légèreté et humour les affres de sa génération. Aussi drôle que le Journal de Bridget Jones mais écrit en langue française châtiée. Lire et relire des phrases comme se délecter d’une sucrerie fut un pur bonheur.

« Je suis à moins deux mille et je m’achète des chaussures. Sans compter que je ne les mettrai probablement pas, mais ça me rassure d’avoir des chaussures alignées le long du mur de ma chambre. Je les contemple et ça me fait du bien. C’est mon lingot à moi, il n’a pas besoin de coffre-fort.

Mais voilà, sous mon découvert, il n’y a pas de vie, sous mon découvert il y a l’absence et l’ombre, il y a ma naissance, il y a le désamour de ma mère, il y a la faiblesse de mon père, il y a mes seins trop maigres, il y a ma récente séparation, il y a mes enfants tristes. »

 

Ce roman est une sorte de journal intime, dans lequel l’auteure décrypte sa vie et ses failles, ses envies, ses angoisses et ses plaisirs. L’écriture est parfaitement maîtrisée. C’est rythmé, rapide, réaliste ironique et très drôle.
Son roman aurait pu être une simple bluette édulcorée, la vie d’une mère-célibataire en instance de divorce en proie à tous les soucis et au bord de la dépression, mais ce serait sans compter sur le talent de Mazarine Pingeot qui décrypte avec bonheur nos petits tracas quotidiens, nos failles et nos fêlures, notre lot de déboires.

L’auteure manie la langue française avec brio, usant d’un vocabulaire large et varié, travaille ses tournures de phrases et fait preuve d’une étonnante maîtrise de la syntaxe.

 

Un roman à mettre dans sa valise d’urgence !

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser:

Minorque secrète et addictive

MinorqueL’été dernier j’ai eu la chance de séjourner à Minorque et j’en garde un merveilleux souvenir.
Minorque est la plus petite iles des Baléares. Si on connait bien Majorque et Ibiza, Minorque conserve jalousement son secret et c’est ce qui fait son charme.

Si vous détestez la foule, le monde et les soirées branchées Minorque est faite pour vous. Au milieu de la méditerranée, c’est une île encore sauvage où la nature garde ses droits.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser:

Molière sous les étoiles.

 

Cette semaine fut pour moi riche et culturelle, la lecture du dernier roman de Mazarine Pingeot « Les invasions quotidennes » (je vous en parlerai demain)  et assister à une pièce de Molière : Tartuffe dans un lieu magique.

DSC_0058

 

« Tartuffe :

Orgon est l’archétype du personnage de cour tombé sous la coupe de Tartuffe, un hypocrite et un faux dévot. Il est, ainsi que sa mère, Madame Pernelle, dupe de Tartuffe. Ce dernier réussit à le manipuler en singeant la dévotion et il est même parvenu à devenir son directeur de conscience. Il se voit proposer d’épouser la fille de son bienfaiteur, alors même qu’il tente de séduire Elmire, la femme d’Orgon, plus jeune que son mari. Démasqué grâce à un piège tendu par cette dernière afin de convaincre son mari de l’hypocrisie de Tartuffe, Tartuffe veut ensuite chasser Orgon de chez lui grâce à une donation inconsidérée que celui-ci lui a faite de ses biens. En se servant de papiers compromettants qu’Orgon lui a remis, il va le dénoncer au Roi. Erreur fatale : le Roi a conservé son affection à celui qui l’avait jadis bien servi lors de la Fronde. Il lui pardonne et c’est Tartuffe qui est arrêté. »

Quel plaisir d’entendre la langue française déclamée par de jeunes acteurs talentueux, dans une mise en scène fabuleuse  de  Luca Franceschi,  et le tout dans un endroit féérique à ciel ouvert.

Tartuffe
En suivant les dialogues de la pièce je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle avec ce langage châtie et la pauvreté du langage actuel.
Je ne veux pas faire ma vieille bique et dire que tout était mieux avant mais franchement je préfère entendre :

« Ce m’est, je le confesse, une audace bien grande
Que d’oser de ce cœur vous adresser l’offrande ;
Mais j’attends en mes vœux tout de votre bonté,
Et rien des vains efforts de mon infirmité ;
En vous est mon espoir, mon bien, ma quiétude,
De vous dépend ma peine, ou ma béatitude ;
Et je vais être enfin, par votre seul arrêt,
Heureux, si vous voulez, malheureux, s’il vous plaît. « 

Plutôt que :

« eh la meuf tu viens boire un coup, je te trouve trop bonne ! »

Et quel plaisir de voir sa fille ainée sur scène dans le rôle de l’ingénue, Marianne, fille d’Orgon amoureuse de Valère que son père veut forcer à épouser Tartuffe.
Je me suis régalée, j’ai applaudi, j’ai eu les larmes aux yeux, j’ai été émue et tout cela sous les étoiles un soir d’été.

Et une furieuse envie de me replonger dans l’œuvre de Molière !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voici 4 articles qui pourraient vous intéresser: