Des femmes… mais Majuscules !

Des femmes… mais Majuscules !

 

Comme je vous l’annonçais la semaine dernière,nous avons eu le plaisir de rencontrer Murièle Roos et Lysa Gernez, fondatrice et rédactrice du magazine Femme Majuscule.

Une rencontre informelle autour d’un verre dans les salons du café Joseph à Montpellier. Le lieu était bien choisi, un endroit « cocooning », avec l’impression de rencontrer des copines à domicile.

Une rencontre de femmes majuscules ou pas, car des « jeunettes » se sont mêlée au groupe ! Ne croyez pas que nous n’avons fait que papoter et parler chiffons ! Pas du tout ! Murièle a expliqué la genèse du journal, les difficultés parfois de faire une place aux femmes dans une presse dominée par des hommes et les lobbies financiers. Les réticences des annonceurs pour qui la cible « 45 plus » ne semble pas assez lucrative ! Il reste un long chemin à accomplir pour changer les idées reçues !

Mais également les bonheurs, le plaisir des échanges, les retours élogieux des lectrices via leurs courriers. Nous avons pu, l’espace de quelques heures, imaginer l’ambiance de la rédaction, sentir le papier glacé et l’adrénaline des bouclages.

J’aimais ce magazine, maintenant que j’ai rencontré sa créatrice et une partie de la rédaction je comprends mon enthousiasme.

Je vous ai souvent parlé de Femme Majuscule (et ce n’est pas fini !) qui d’une part met les femmes de ma génération à l’honneur et d’autre part nous prend au sérieux en nous présentant des mannequins qui nous ressemblent, des articles de fond sérieux , intéressants et passionnants.

Ce que je ne n’imaginais pas, ce sont les coulisses. Ce journal est porté par Murièle et une poignée de rédactrices qui se battent au quotidien pour le pérenniser. Ce sont des femmes passionnées, qui aiment leur métier et qui se battent d’arrache-pied pour faire vivre leur journal.

J’ai compris l’importance des abonnements pour que le magazine perdure. Car quelque soit l’enthousiasme apporté à un projet, malheureusement le nerf de la guerre reste l’argent car nous ne vivons pas dans un monde de bisounours et monter une édition coûte très cher.

Lorsque je me suis abonnée au journal il y a plus de deux ans, je n’imaginais pas que ma petite participation pouvait autant aider la rédaction. J’ai bien compris que si l’on veut aider ce magazine que l’on aime et qui change radicalement de la presse féminine habituelle et formatée, il faut participer à son développement.

Le bonheur de trouver dans sa boite aux lettres, en avant première, un journal qui vous parle de vos préoccupations quotidiennes avec humour et intelligence me semble un beau challenge, pour un coût très raisonnable. Vous commencez à me connaître et je pense que vous avez pu vous rendre compte que je ne parle avec enthousiasme que de ce que j’aime.

La rencontre fut chaleureuse, gaie, émanée de rire et de bonne humeur. Je pense que toutes les personnes présentes ont été conquises par ce moment.

Une première rencontre en province pour un journal parisien qui nous ressemble, une belle expérience que je vous incite à renouveler dans vos villes ! Il suffit d’envoyer un petit mail à la rédaction, de trouver un lieu sympathique et vous aurez le plaisir de dialoguer, d’échanger, de donner votre avis, de proposer des sujets qui vous tiennent à cœur. Muriele et son équipe sont à l’écoute de leurs lectrices, elles tiennent compte de leurs remarques et de leurs suggestions. Elles sont vraiment proches de leurs préoccupations quotidiennes et c’est assez rare pour être souligné.

Vous l’aurez compris, cette rencontre m’a emballée et je n’ai qu’une envie, recommencer l’aventure ! Peut être à Marseille ? (clin d’oeil à mes copines des calenques !)

Des femmes.... mais Majuscules- la provinciale

 

IMG_0118

 

IMG_0119

 

Niveau boissons, la sagesse !

IMG_0123

 

Des femmes.... mais Majuscules- la provinciale

 

 

Un homme s’est glissé parmi nous pour notre plus grand plaisir !

 

 

Des femmes.... mais Majuscules- la provinciale

 

 

Des femmes... mais Majuscules - la provincialeDes femmes... mais Majuscules - la provincialeDes femmes... mais Majuscules - la provinciale

 

Le numéro d’été paraitra le 3 juillet  pour vous accompagner pendant vos vacances.

Et pour vous abonner il suffit de cliquer !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:

7 Commentaires

  1. minouche
    6 juillet 2015 / 8 h 45 min

    ça y est j’ai passé le cap, je me suis abonnée. C’est top je viens de le recevoir samedi et j’ai eu l’impression que c’était un cadeau. Finalement rien de plus simple pour se faire un plaisir peu onéreux. Je recevrai l’éventail plus tard et je l’attends avec impatience pour les soirées chaudes de ce bel été. La rencontre avec les femmes Majuscule était super. A recommencer Corinne.

  2. Marie de Lyon
    2 juillet 2015 / 5 h 26 min

    J’ai rencontré l’équipe à Paris en avril à l’occasion d’une rencontre avec Nicole du blog belle et bien dans votre peau et je partage ton avis et ton enthousiasme pour ce magazine Bravo

  3. 30 juin 2015 / 16 h 43 min

    génial, cette ‘délocalisation’, au plus proche des lectrices. C’est grâce à toi que j’ai connu ce magazine. Si une autre réunion a lieu dans le sud, tu pourras penser à moi, je serais partante. Très bel été à toi. Jo

  4. 30 juin 2015 / 13 h 39 min

    Coucou Corinne ! J’aurais tant aimé etre parmis vous et ainsi te rencontrer, mais trop compliquéen fin d’année scolaire ( mon Loulou est encore en Cm2 et mon Cesar passait son brevet ! ) mais ce n’est que partie remise !

  5. 29 juin 2015 / 11 h 19 min

    Encore désolées de ne pas avoir été présentes ce jour-là. Encore plus de regrets au vu du décor, des participantes et DU participant ! A une prochaine fois… avec un autre type de bulles peut-être !

  6. Nana
    29 juin 2015 / 9 h 36 min

    Femme majuscule que je suis, je pense m’abonner au magazine, au lieu de l’acheter lors de sa parution.
    J’ai connu ce magazine par Bypimprenelle et Nicolle Tonnelle sur le blog,
    Je vois que vous avez passé une bonne journée, et cela a permis de se connaître .
    Bonne journée et bonne semaine
    Annette

  7. chocolasco
    29 juin 2015 / 8 h 54 min

    Bonjour Corinne! quel beau moment de partage! Je constate que ce qui pourrait être un bémol à l’élaboration du magazine est le manque de publicitaires-sponsor qui bien évidement apportent une contribution financière indispensable, et j’avoue que même si la publicité peut m’agacer, elle a le paradoxe de me manquer dans ce magazine… car je suis encore, sans doute un trait de stupidité, attirée par les promesses de tel ou tel produit… et en anti-âge, je suis preneuse de tout ce qui pourrrait m’aider à vivre ce difficile passage: de femme désirable à la grand-maman charmante… les années pour y parvenir sont longues et dures, car les rides, le manque de fermeté(partout…) , les cheveux a colorer de plus en plus souvent, c’est pas, mais alors pas sympa du tout…Du coup, vous trouvant entourée de femmes majuscules, avez-vous pris la décision pour des injections? Pour ma part, j’y ai renoncé, uniquement pour raisons financières… Belle semaine pour toutes, Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *