Browsing Category

Cinéma-Théâtre-Expositions-Voyages

    Cinéma-Théâtre-Expositions-Voyages L'AIR DU TEMPS

    Venise en hiver#2 La Fenice et le café Florian

    19 janvier 2017
    Venise-en-hiver-la-Feniche-la-provinciale

    En préparant mon voyage à Venise, je savais que j’aimerai les musées et les Eglises. Mais je n’avais pas imaginé mon émerveillement devant un lieu exceptionnel : Le théâtre la FENICE.

     

    J’aime l’opéra depuis toujours. A l’époque de ma folle jeunesse, je dansais sur Johnny, les stones ou les Beatles, mais j’écoutais également Carmen et la Traviata !

    L’opéra me passionne, et je trouve dommage de ne pas avoir l’occasion d’assister à des représentations en Province ! Là je reconnais que j’envie les parisiens !!! Aussi dès qu’un opéra est programmé dans ma région je me précipite pour aller écouter les ténors. Je suis fan de Maria Callas, de Luciano Pavarotti et de Roberto Alagna qui figurent en bonne place sur ma playlist et dans ma voiture !

    J’espérais assister à un Opéra à Venise mais nous sommes restés trop peu de temps. Je me suis donc rabattue sur la visite en musique de la Fenice.

    Pour arriver à la Fenice, on traverse le quartier le plus chic de Venise, boutiques, hôtels restaurants antiquaires. Puis au détour d’une rue on tombe sur une placette où se dresse l’édifice. Face à une église à la très belle façade renaissance.

    Le théâtre tire son nom de la légende du Phénix, oiseau légendaire qui renait de ses cendres.

    Or hasard ou ironie du sort, le théâtre a brulé deux fois et ressuscita de ses cendres comme le phénix ! Ce haut lieu de la musique est considéré comme l’une des plus belles salles du monde.   Détruit par un incendie en 1835, il fut reconstruit dans un style rococo et baroque.

    Le 29 janvier 1996, un incendie criminel le ravagea pour la seconde fois. Les vénitiens mettront 8 ans pour le reconstruire. Un million d’heures furent nécessaires pour le reconstruire à l’identique.

    Les plus grands noms de l’opéra ont vu leurs œuvres jouées sur cette scène : Rossini, Bellini, Donizetti et Verdi. Les plus grandes voix s’y produisirent comme Pavarotti, ou Monserat Caballé. Mais celle qui marqua à jamais de son empreinte La Feniche fut Maria Callas. Elle s’y produisit de 1947 à 1954 et offrit aux vénitiens tout son répertoire.

    La visite du théâtre est entrecoupée par la voix de La Callas, et arpenter les loges et les couloirs de ce lieu magique, avec la voix de Maria Callas dans les écouteurs est un ravissement. Je ne suis pas particulièrement sensible mais j’avoue que j’ai versé une larme d’émotion lors de cette visite qui retrace les grandes étapes de son histoire, avec un passage par la loge impériale fastueuse avec ses dorures et ses miroirs.

    Un lieu magique, extraordinaire à voir absolument si vous visitez Venise. Car, même si vous n’aimez pas particulièrement l’Opéra, ce théâtre ne vous laissera pas indifférent.

     

     

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

     

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

    la-feniche-venise-laprovinciale

    La feniche-venise-la-provinciale

     

    Après toutes ces émotions musicales et historiques une pause s’imposait !

    J’avais entendu parler du CAFÉ FLORIAN,  une institution de la ville. Et j’ai convaincu Chéri de franchir la porte pour déguster leur fameux chocolat chaud !

    Situé sous les arcades de la place San Marco, le Florian est depuis son ouverture en 1720  l’un des cafés les plus chics de la Sérénissime. Il porte le nom de son fondateur, Floriano Francesconi.

    De par sa situation stratégique, avec vue sur la basilique Saint-Marc, il devient rapidement le lieu de rendez-vous préféré de la haute société vénitienne.

    Les doges de Venise, des ambassadeurs, mais également un certain Casanova deviennent des habitués des lieux. Au XIXe siècle, le Florian est à la mode parmi les gens de lettres européens. Lord Byron, Goethe, George Sand, Alfred de Musset, Marcel Proust font partie de ses clients illustres.

    Le café se divise en six salles la « salle des grands hommes » arbore par exemple les portraits d’illustres vénitiens (Goldoni, Marco Polo, Titien…). Voûtes décorées, miroirs, lambris, décorations rococo, le Florian est un temple du luxe. Et pendant la période du carnaval, il est envahi par les riches vénitiens déguisés qui participent à sa réputation.

    Le Florian est un lieu emblématique et incontournable de la ville. Les serveurs sont en habit et la vaisselle en argent ! On a l’impression que Casanova va se joindre à nous et nous enlever dans sa gondole !!!

    Bon, le prix du chocolat chaud est en adéquation avec l’image du lieu ! Mais boire un chocolat au Florian avec des petits biscuits vénitiens vaut toutes les pizzas du monde !

     

     

    Venise-la-provinciale

     

    venise-la-provinciale

     

     

    Venise-la-provinciale

    Venise-la-provinciale

     

    Je me suis épanouie dans les salons du Florian, certaines copines diront que mon snobisme naturel en est la cause !!! Je ne suis pas d’accord, le chocolat chaud est une tuerie, il est d’ailleurs réputé pour être le meilleur du monde ! (C’est ce que disent les vénitiens !) Et pour tout vous dire sur les 3 jours du séjour nous avons succombé au chocolat du Florian à deux reprises ! Mais il faisait très froid !!!

     

    Prochain billet : Les iles Murano et Burano et des informations pratiques sur Venise

     

    Je vous laisse en musique !

    La Traviata Maria Callas

     

%d blogueurs aiment cette page :