Browsing Category

Découvertes/Voyages

    Cinéma-Théâtre-Expositions-Voyages Découvertes/Voyages L'AIR DU TEMPS

    Venise en hiver.

    13 janvier 2017
    Venise-en-hiver-la-provinciale

    J’en rêvais depuis des années , Venise était une destination qui me fascinait.

    J’ai pu réaliser mon rêve début décembre et cela fut un moment magique. La ville s’est offerte entre brouillard et soleil et ce fut un enchantement.

    Venise est une ville si riche et si extraordinaire qu’un seul billet ne suffira pas à vous la décrire. Aussi je vais le faire en 3 articles.

    • Le premier pour vous parler de la découverte de la ville et de ses merveilles.
    • Le second qui portera exclusivement sur un lieu incontournable et emblématique de la ville, pour moi : l’opéra la Feniche .
    • Le troisième pour vous donner quelques pistes suite à mon expérience de ce voyage .

    Pour avoir longtemps rêvé de ce séjour et pour avoir compulsé de nombreux catalogues et sites, j’avais un peu peur d’être déçue. Ce qui vous le verrez au fil des billets ne fut pas le cas du tout! Beaucoup dénigrent Venise et son aspect commercial et mercantile. Mais je pense qu’il faut passer outre les chalands et les touristes et ne pas bouder son plaisir de la découverte.

    J’ai choisi cette période d’hiver car je n’aime pas la foule et connaissant l’engouement des touristes pour la Sérénissime je craignais les queues interminables pour les visites ou les bousculades sur la Place San Marco.

    Je pense avoir fait le bon choix, car, même si Venise n’est jamais vide, nous n’avons pas subi les affres des touristes courant partout.

    Il faut dire que nous sommes des « lève-tôt » et que dès 9 heures nous arpentions les ruelles vénitiennes avec bonheur et quelquefois dans des rues totalement désertes. Vers 11 heures les sites historiques et populaires étaient un peu plus encombrés mais nous n’avons vraiment pas eu l’impression d’une foule dense et gênante. Donc premier conseil, si vous avez envie d’aller à Venise, bravez le froid mais allez y en hiver !

    Nous sommes arrivés vers 19 h 30 ce qui n’était pas prévu, car je voulais découvrir la ville de jour, mais notre avion ayant pris du retard, le premier contact avec Venise fut de nuit ce qui n’est pas vraiment l’idéal. Par contre se retrouver sur la place San Marco à 20h30, place pratiquement déserte fut un enchantement.

    Découvrir une ville si riche en 3 jours est une gageure et nous n’avons pu tout voir. Mais à Venise, même si vous n’entrez pas dans tous les établissements touristiques,  se perdre dans la ville et ouvrir les yeux est un bonheur, car c’ est un musée à ciel ouvert. Tout est beau : la lagune, les ruelles, les bâtiments. Ce que j’ai préféré  ce sont les petits ponts ! Il y a 435 ponts à Venise. Les plus célèbres, Le pont du Rialto, le pont des soupirs, le pont de l’académie. Mais ce sont les petits ponts reliant des petites ruelles qui m’ont vraiment charmé.

    Le seul bémol à ce voyage le Palais GRAZZI, musée d’art contemporain était fermé !

     

     

     

     

    Trois incontournables à voir en priorité le palais des doges, la basilique San Marc, le pont des soupirs.

    Trois merveilles architecturales et historiques. Outre les salles du palais, nous avons découvert les geôles sous le pont de soupirs.

    Le pont des soupirs, lieu de rendez-vous des amoureux en gondole, qui profitent du passage sous le pont pour s’embrasser ! Pourtant, contrairement à une idée reçue, le Pont des Soupirs ne doit pourtant pas son nom à une quelconque origine romantique.

    Bâti au début du XVIIe siècle pour relier le palais des Doges avec la prison, l’édifice était emprunté par les condamnés pour rejoindre leur cellule ou la salle de torture, après être passés devant le tribunal.

    Les Vénitiens imaginaient alors que les prisonniers soupiraient de tristesse en le franchissant, puisqu’il est totalement fermé – pour éviter toute évasion – et doté de toutes petites fenêtres donnant sur la lagune. Une vue considérée comme le dernier moment de liberté avant l’enfermement.

    L’intérieur du Pont des Soupirs est très impressionnant, imaginé par l’architecte Antonio Da Ponte : c’est un immense couloir gris et glacial, qui abrite des cellules qui ne sont séparées du palais des Doges que par une simple cloison. Le contraste de la visite est saisissant, passer des salles luxueuses et décorées au cellules grises et sinistre est un choc.

    Pas de balade en gondole vu le prix prohibitif 80 € les 20 mn ! Nous avons pris un vaporetto pour faire le tour de la lagune.

    Venise-en-hiver-la-provinciale.jp

     

    Venise-en-hiver-la-provinciale16g

    Venise-en-hiver-la-provinciale16g

    La Basilique San Marc, avec ses ors reflétés par la lumière des vitraux et ses mosaïques nous a laissé sans voix ! Mais nous avons respecté les consignes et n’avons pas pris de clichés à l’intérieur  des lieux de Culte.

    VENISE-en-hiver-la-provinciale

     

    Venise-en-hiver-la-provinciale16g

    VENISE-en-hiver-la-provinciale

     

     

    Venise se divise en plusieurs quartiers, tous reliés par des ponts. Le plus célèbre et le plus touristique le quartier SAN MARCO. Mais il ne faut surtout pas hésiter à marcher et à visiter les quartiers CANNAREGIO , CASTELLO ou SANTA CROCE qui regorgent de petites rues , d’églises et de musées . Et là , pas de touristes à perches et smartphone. Nous avons découverts des petites places, des églises qui regorgent de chefs d’oeuvre picturaux. Si vous allez à Venise n’hésitez-pas à entrer dans les Eglises ! Vous découvrirez des merveilles gratuitement !

    Et bien sur, sur les conseils d’Olivia , nous avons dégusté de délicieux Spritz aux terrasses des cafés ! Pas de « gelatis » vu le froid !

    Après une très longue ballade dans la ville, en essayant de visiter tous les quartiers , beaucoup moins touristique mais tout aussi intéressants à découvrir, une pause s’est imposée.

    Et comme je rêvais de séjourner à l’hôtel Danieli, mais que mes finances ne pouvaient suivre, nous nous sommes offert un Cappuccino  dans les salons ! Là encore tout est magnifique ! Je ne savais plus où poser mon regard. Le salon de l’hôtel regorge de peintures renaissance italienne, de sculptures, et représente bien le faste des palais vénitiens.

     

    venise-en-hiver-la-provinciale-

    Si je dois résumer mon séjour, j’ai adoré Venise, ses monuments, son ambiance feutrée dans le brouillard matinal et le soleil l’après midi, ses gondoles, ses musées. J’ai détesté les magasins de luxe qui pullulent et abiment la ville en lui enlevant sa magie. Mon sentiment profond après ce voyage, Venise est une merveille qui, souvent, ne mérite pas ses touristes armés de perches et de Smartphones ! Venise est un lieu étonnant et magique et aucun cliché ne rendra jamais l’ambiance de ses ruelles tortueuses, de ses placettes, de ses canaux et de ses églises.

    Mais si vous avez envie d’un voyage en Europe, Venise, à mon sens est une priorité.

    Prochains billets

    Venise#2 L’opéra La Feniche ,  le café Florian et son chocolat mémorable.

    Venise#3 : La ville pratique, le voyage, l’hôtel , les guides indispensables, les îles Murano et Burano et Casanova !

     

     

     

     

%d blogueurs aiment cette page :