Pourquoi les hommes adorent les chieuses !

Pourquoi les hommes adorent les chieuses !

pourquoi-les-hommes-adorent-les-chieusesLorsqu’une amie est venue dîner et m’a offert ce livre, je me suis posée des questions à la lecture du titre ! Pourquoi me l’offre t-elle ? À moi ? Suis-je vue par mes copains comme une chieuse ? Avouez que cela peut être un peu déstabilisant…

J’ai posé le livre, j’ai remercié (oui je suis polie) et j’ai reçu mes invités mais dès  le dernier invité parti et la vaisselle rangée, je me suis jetée sur le bouquin pour essayer de comprendre !La définition de la chieuse par l’auteure anglo-saxonne n’est pas exactement la même que la nôtre.

En effet, elle oppose la gentille fille, celle qui se laisse faire à la chieuse, celle qui résiste et fait craquer la gente masculine. Le mythe de la mésaline revisitée à la sauce mièvre !

A partir de là, j’étais plus détendue ! Je vais vous faire un résumé circonstancié de ce livre juste pour rire car franchement, c’est loin d’être de la grande littérature et il m’a profondément énervée !

C’est un guide pour les femmes et les jeunes filles qui veulent harponner l’homme de leur vie, beau, intelligent, gentil et avec une carte bancaire platine de préférence.

Vous l’aurez compris, rien de très profond et pourtant, ce livre est un best-seller vendu à plus d’un million d’exemplaires…  (sans commentaire).Donc voici les quelques conseils que je vous résume pour vous éviter de dépenser 18 euros !

Quatrième de couverture :

« Qu’est-ce qui fait courir les hommes ? Si vous pensez que c’est votre gentillesse ou votre dévouement, vous n’avez rien compris à la mentalité masculine ! Pour séduire il faut du caractère et avoir une main de fer dans un bel écrin de velours. Multiplier les efforts ou adopter un profil bas ne sert qu’à faire croire aux hommes qu’ils nous tiennent entre leurs griffes… La bonne méthode ? Vous faire respecter en vous plaçant sur un pied d’égalité. Avec beaucoup d’humour, grâce à ce livre très pratique, vous saurez comment faire pour être réellement désirée. Devenez l’une de ces femmes fatales pour lesquelles les hommes se damnent ! Oui, les femmes viennent de Vénus et les hommes de Mars, mais ils peuvent parler le même langage. Il suffit d’avoir le bon décodeur… »

L’auteure compare la gentille à la chieuse :

La gentille

– elle a un air désespérée dès qu’un homme la regarde
– elle dit oui à tout, tout de suite
– au début d’une relation, elle s’arrête de vivre pour elle pour ne plus vivre que pour Lui !
– elle reste des heures devant son téléphone en attendant son appel
– elle s’énerve quand il ne lui donne pas de nouvelles : elle ne contrôle plus ses émotions
– elle perd tout libre arbitre et toute dignité, elle n’a plus d’opinion personnelle

Bref, elle se transforme en serpillère.

La chieuse :

– elle se préserve dès le début d’une relation
– elle reste libre de ses actes
– elle impose ses vues et se fait respecter
– elle reste indépendante et continue à mener sa vie
– elle reste égoïste
– elle impose son opinion et ses choix
– elle est sûre de ses charmes

Ensuite, l’auteur donne des conseils à la gentille pour devenir une chieuse et explique que les hommes préfèrent les chieuses car elles leur résistent, elles sont sûres d’elles, elles n’ont peur de rien. Elles les maltraitent et les hommes adorent cela  (je n’avais encore pas imaginé maltraiter Chéri je vais y penser !) !

Bref, vous l’aurez compris, ce bouquin est bourré de poncifs et de stéréotypes. Quand allons-nous arrêter de nous prendre pour des débiles mentales ?

Je conseillerai à toutes les filles qui ont acheté ce livre de se plonger dans le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. Certes un peu plus difficile à lire, mais tellement plus enrichissant.

 

 

Article paru en avant première sur le site SO BUSYGIRLS

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:

6 Commentaires

  1. coco la chieuse
    8 novembre 2013 / 20 h 25 min

    j’ai lu le descriptif de la chieuse, ben…j’en suis et j’ai toujours trouvé un mec à qui ça convenait (pas pour 5 mn, pour quelques années à chaque fois). En général les mecs à qui ça convient peuvent se targuer d’être doté des mêmes caractéristiques. Indépendant, pas trop envahissant, confiant en lui, pas besoin de béquille affective pour vivre…ça me va très bien. VIVE LES CHIEURS & LES CHIEUSES 😉

  2. 8 novembre 2013 / 19 h 30 min

    Hello Corinne,
    C’est marrant, c’est la première critique négative de ce bouquin que je lis sur la blogo. J’avais l’impression que c’était un livre qui se lisait au second degré mais d’après ta revue, il semblerait que non? Je vais peut-être passer mon tour alors 😉
    Bises <3

    • 9 novembre 2013 / 8 h 05 min

      Hello Ellen, je ne veux pas t’empecher de lire ce livre ce n’est que mon avis de « féministe » de la première heure qui s’est révoltée , mais effectivement j’ai aussi lu de bonnes critiques…

  3. 8 novembre 2013 / 18 h 15 min

    todoeslavida

    bonjour le week-end commence et ta bonne humeur est rendez-vous.

    j’adore ton approche du livre.,trop bien, bien vu.

    à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *