Voyages et Hotels

Venise en hiver#2 La Fenice et le café Florian

19 janvier 2017
Venise-en-hiver-la-Feniche-la-provinciale

En préparant mon voyage à Venise, je savais que j’aimerai les musées et les Eglises. Mais je n’avais pas imaginé mon émerveillement devant un lieu exceptionnel : Le théâtre la FENICE.

 

J’aime l’opéra depuis toujours. A l’époque de ma folle jeunesse, je dansais sur Johnny, les stones ou les Beatles, mais j’écoutais également Carmen et la Traviata !

L’opéra me passionne, et je trouve dommage de ne pas avoir l’occasion d’assister à des représentations en Province ! Là je reconnais que j’envie les parisiens !!! Aussi dès qu’un opéra est programmé dans ma région je me précipite pour aller écouter les ténors. Je suis fan de Maria Callas, de Luciano Pavarotti et de Roberto Alagna qui figurent en bonne place sur ma playlist et dans ma voiture !

J’espérais assister à un Opéra à Venise mais nous sommes restés trop peu de temps. Je me suis donc rabattue sur la visite en musique de la Fenice.

Pour arriver à la Fenice, on traverse le quartier le plus chic de Venise, boutiques, hôtels restaurants antiquaires. Puis au détour d’une rue on tombe sur une placette où se dresse l’édifice. Face à une église à la très belle façade renaissance.

Le théâtre tire son nom de la légende du Phénix, oiseau légendaire qui renait de ses cendres.

Or hasard ou ironie du sort, le théâtre a brulé deux fois et ressuscita de ses cendres comme le phénix ! Ce haut lieu de la musique est considéré comme l’une des plus belles salles du monde.   Détruit par un incendie en 1835, il fut reconstruit dans un style rococo et baroque.

Le 29 janvier 1996, un incendie criminel le ravagea pour la seconde fois. Les vénitiens mettront 8 ans pour le reconstruire. Un million d’heures furent nécessaires pour le reconstruire à l’identique.

Les plus grands noms de l’opéra ont vu leurs œuvres jouées sur cette scène : Rossini, Bellini, Donizetti et Verdi. Les plus grandes voix s’y produisirent comme Pavarotti, ou Monserat Caballé. Mais celle qui marqua à jamais de son empreinte La Feniche fut Maria Callas. Elle s’y produisit de 1947 à 1954 et offrit aux vénitiens tout son répertoire.

La visite du théâtre est entrecoupée par la voix de La Callas, et arpenter les loges et les couloirs de ce lieu magique, avec la voix de Maria Callas dans les écouteurs est un ravissement. Je ne suis pas particulièrement sensible mais j’avoue que j’ai versé une larme d’émotion lors de cette visite qui retrace les grandes étapes de son histoire, avec un passage par la loge impériale fastueuse avec ses dorures et ses miroirs.

Un lieu magique, extraordinaire à voir absolument si vous visitez Venise. Car, même si vous n’aimez pas particulièrement l’Opéra, ce théâtre ne vous laissera pas indifférent.

 

 

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

 

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

la-feniche-venise-laprovinciale

La feniche-venise-la-provinciale

 

Après toutes ces émotions musicales et historiques une pause s’imposait !

J’avais entendu parler du CAFÉ FLORIAN,  une institution de la ville. Et j’ai convaincu Chéri de franchir la porte pour déguster leur fameux chocolat chaud !

Situé sous les arcades de la place San Marco, le Florian est depuis son ouverture en 1720  l’un des cafés les plus chics de la Sérénissime. Il porte le nom de son fondateur, Floriano Francesconi.

De par sa situation stratégique, avec vue sur la basilique Saint-Marc, il devient rapidement le lieu de rendez-vous préféré de la haute société vénitienne.

Les doges de Venise, des ambassadeurs, mais également un certain Casanova deviennent des habitués des lieux. Au XIXe siècle, le Florian est à la mode parmi les gens de lettres européens. Lord Byron, Goethe, George Sand, Alfred de Musset, Marcel Proust font partie de ses clients illustres.

Le café se divise en six salles la « salle des grands hommes » arbore par exemple les portraits d’illustres vénitiens (Goldoni, Marco Polo, Titien…). Voûtes décorées, miroirs, lambris, décorations rococo, le Florian est un temple du luxe. Et pendant la période du carnaval, il est envahi par les riches vénitiens déguisés qui participent à sa réputation.

Le Florian est un lieu emblématique et incontournable de la ville. Les serveurs sont en habit et la vaisselle en argent ! On a l’impression que Casanova va se joindre à nous et nous enlever dans sa gondole !!!

Bon, le prix du chocolat chaud est en adéquation avec l’image du lieu ! Mais boire un chocolat au Florian avec des petits biscuits vénitiens vaut toutes les pizzas du monde !

 

 

Venise-la-provinciale

 

venise-la-provinciale

 

 

Venise-la-provinciale

Venise-la-provinciale

 

Je me suis épanouie dans les salons du Florian, certaines copines diront que mon snobisme naturel en est la cause !!! Je ne suis pas d’accord, le chocolat chaud est une tuerie, il est d’ailleurs réputé pour être le meilleur du monde ! (C’est ce que disent les vénitiens !) Et pour tout vous dire sur les 3 jours du séjour nous avons succombé au chocolat du Florian à deux reprises ! Mais il faisait très froid !!!

 

Prochain billet : Les iles Murano et Burano et des informations pratiques sur Venise

 

Je vous laisse en musique !

La Traviata Maria Callas

 

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply Themouse 24 janvier 2017 at 8 h 07 min

    Meme sans être accro à l’opéra… ces photos sont sublimes!!!
    Bisous

  • Reply fanfan 20 janvier 2017 at 13 h 54 min

    M ERCI Corinne pour ces superbes photos , c est magnifique , j ‘ai vraiment envie d’y aller et depuis longtemps.Et puis les deux dernières photos c’est la touche finale pour une incorrigible gourmande , j en salive encore!!!
    En Belgique , la ville de Bruges est appelée la petite Venise du Nord .C’est une ville romantique avec de belles demeures . Les voitures sont interdites , On peut louer une bicyclette , des promenades en calèche sont proposées , j’adore le bruit du pas des chevaux sur les pavés. iL est possible également d’ emprunter les canaux. Nous y sommes allés plusieurs fois en attendant de visiter un jour la « grande » Venise
    A bientôt Corinne et merci encore pour ce reportage digne d une pro
    Francine

  • Reply Schmidt 20 janvier 2017 at 12 h 46 min

    Merci Corinne pour ces magnifiques photos ! J’apprécie de revoir ces lieux que j’aime à travers votre objectif.
    Autre incontournable du Florian, mais pour l’été : un bellini….c’est délicieux. Aussi cher que le chocolat, mais aussi inoubliable.

  • Reply Janachète 20 janvier 2017 at 10 h 24 min

    Je ne suis pas allée à l’opéra mais c’est somptueux !
    Par contre le café Florian oui effectivement on sent passer l’addition mais ce n’est pas tous les jours qu’on est à Venise !
    Merci pour ces superbes photos
    Gros bisous !

  • Reply Gourmaud Marie Cécile 20 janvier 2017 at 9 h 56 min

    Je confirme que Venise est un lieu exceptionnel, la première fois j’en ai eu les larmes aux yeux d’émotion devant tant de beauté ! La Fenice était en travaux malheureusement car je suis une passionnée d’opéra …
    Bravo pour ce billet, cela me donne envie d’y retourner !
    Marie-Cécile

  • Reply Laurence 19 janvier 2017 at 17 h 20 min

    Le carnaval il faut le faire costumé sinon c’est infernal il y a beaucoup de monde

  • Reply Véro 19 janvier 2017 at 16 h 21 min

    Moi aussi je ne connais pas cette magnifique ville qu’est Venise et j’espère bien un jour y aller !! Les photos sont belles et les commentaires sont excellents, un vrai guide Corinne quel talent ! Je vois que tu étais bien emmitouflée, il faisait si froid que ça ?
    Je me suis « léchée les babines » en découvrant ta tasse de chocolat accompagnée de biscuits :). Merci pour ce reportage, bibi à bientôt…

    • Reply La provinciale 19 janvier 2017 at 17 h 16 min

      Bonjour Véro, merci je ne sais pas si c’est du talent , mais j’essaye d’insuffler mon enthousiasme pour les lieux que j’aime ! Oui il faisait très froid ! J’avais deux gros pulls sous ma parka et j’ai acheté un bonnet sur place !

  • Reply arlette monnereau 19 janvier 2017 at 13 h 50 min

    deux voyages à Venise et la Fenice en travaux . mais cette ville est tellement particulière que j’y retournerai peut être un jour . en période de carnaval surtout ne pas rester sur la place trop de monde et pour le Florian impossible juste pour le spectacle
    pour le chocolat chaud je confirme , un petit luxe que l’on ne fait pas tous les jours

    • Reply La provinciale 19 janvier 2017 at 17 h 14 min

      Coucou Arlette, c’est dommage de trouver des travaux quand on visite une ville telle que Venise. Donc il faut que tu y retournes ! Je confirme le chocolat est incomparable !

  • Reply Mireille 19 janvier 2017 at 13 h 39 min

    Chaque fois que je vais à Venise, le Florian et la Fenice sont parmi mes haltes incontournables….J’y suis allée très souvent..
    très belles photos qui restituent le charme de cette ville.!!! bravo!!!
    A lire absolument: Amant sans Domicile fixe par Frutero et Lucentini ou un amour à travers temps à Venise
    peut-être le connaissez -vous?

    • Reply La provinciale 19 janvier 2017 at 17 h 13 min

      Bonjour Mireille, je ne connais pas ce livre, je vais m’empresser de l’acheter pour le lire , Merci pour l’information et pour votre commentaire.

  • Reply LAURENCE 19 janvier 2017 at 13 h 11 min

    j’ai adoré cette ville et le petit restaurant à coté du théâtre de LA vraie cuisine italienne un délice
    cette ville est envoutante un vrai coup de cœur

    • Reply La provinciale 19 janvier 2017 at 17 h 12 min

      Tout à fait et j’ai très envie d’y retourner pour assister au carnaval !

  • Reply Visiteuse 19 janvier 2017 at 12 h 58 min

    Vous avez bien su restituer l’atmosphère de cette ville musée et néanmoins vivante.
    C’est vrai que cela fait envie d’y aller en vrai …
    Ma meilleure amie férue d’opéra « fait la tournée » des opéras d’Europe pour assister à des représentations, au Fenice ce fut
    « la Flute enchantée » de Mozart : un enchantement à l’état pur.
    Moi, la seule partie d’Italie que j’ai pu voir ce sont ses autoroutes et les panneaux annonçant : Venise, Padoue, Vérone… J’avais l’impression de longer l’univers de Shakespeare mais sans les images ni personnages : c’est trop bête !

    • Reply La provinciale 19 janvier 2017 at 17 h 12 min

      Bonjour , effectivement la prochaine fois il faudra vous y arrêter ! Pour avoir visité Florence et Sienne en Italie, je trouve ce pays fascinant et très romantique ! Ma prochaine destination Rome ou Naples, j’hésite encore. Belle journée

  • Reply Marie 19 janvier 2017 at 12 h 24 min

    Merci beaucoup pour cette magnifique promenade. Cela fait partie , à mon humble avis, d’un épanouissement
    personnel complet.
    Encore merci

    • Reply La provinciale 19 janvier 2017 at 17 h 10 min

      Il a fallu que je trie les photos , j’ai choisi les plus représentatives , je pense de ce magnifique lieu qu’est la Fenice.

  • Reply Paule 19 janvier 2017 at 12 h 02 min

    Merci beaucoup Corinne pour cette découverte ! Je ne connais pas encore Venise mais je vais mettre tes articles de coté pour visiter les lieux que tu nous proposes. Merci également pour ces airs d’opéra , j’avoue que je ne connais pas bien ce style de musique mais tu me donnes envie de m’y pencher !
    J’adorerai boire un chocolat chaud au café Florian !
    Très joli billet empreint de sensibilité.

    • Reply La provinciale 19 janvier 2017 at 17 h 10 min

      Je suis contente de te faire aimer l’opéra à travers ce billet ! Merci pour ton gentil commentaire !

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :
    Lire les articles précédents :
    Les-soldes-la-provinciale
    Les soldes en mode hystériques ou pas ?

    Chaque année, deux fois par an, un mot tout simple du dictionnaire nous rend hystériques : Les soldes ! Que...

    Fermer