Accueil » VIVRE » Changer de vie après 55 ans !

Changer de vie après 55 ans !

Changer de vie après 55 ans !

On entend souvent cette phrase en discutant avec des copines, “mon boulot m’ennuie”, j’ai envie de changer de vie » ! Ou plus prosaïquement et plus tristement “je viens de me faire virer de mon boulot et à 55 ans personne ne veut plus m’embaucher”.

Et s’ensuivent des remises en question, des interrogations, une flagellation intellectuelle qui nous mine et nous entraîne doucement vers la dépression.

Le constat des femmes au travail après 50 ans

Cruel dilemme dans une société qui nous demande de travailler toujours plus et plus longtemps. 

Et, on a beau entendre partout que la cinquantaine est l’âge de tous les possibles, pour celles qui perdent leur boulot le constat est amer.

Force est de constater que le marché du travail n’adore pas les quinquagénaires et particulièrement les femmes. 

Qui n’a pas connu ce jeune blanc bec tout droit sorti d’une école de commerce qui, fraîchement arrivé dans l’entreprise, vous regarde avec mépris et veut vous apprendre votre boulot. Ce travail que vous effectuez depuis 20 ans et que vous connaissez sur le bout des doigts. 

Et, cette direction qui vous pousse tout doucement vers la sortie en vous parlant en réunion de “rupture conventionnelle” car vous coûtez trop cher à l’entreprise. 

Ou encore  cette phrase assassine que j’ai entendu dans mon ancienne vie “ ton avenir professionnel est derrière toi” et j’avais à l’époque 42 ans !

Donc point de salut pour les vielles dans le milieu de l’emploi ? 

Et bien non ! 

Il existe des solutions et certaines les ont trouvées et s’en sortent à merveille.

Nouvelle vie après 50 ans

La pression sociale quand on décide de changer de vie

Depuis notre plus tendre enfance on nous a inculqué ce marqueur identitaire qu’est le  travail salarié.  Pour exister il fallait travailler. Et faire partie du lot des milliers de petites fourmis laborieuses.

Pendant des années la femme au foyer était considérée avec condescendance par ses pairs. Même si pour des raisons qui lui étaient propre elle en avait fait le choix. 

La différenciation sociale est une constante dans les relations humaines et la question rituelle dans un groupe qui ne se connait pas est inévitablement “et toi que fais tu dans la vie ?”

Vous vous imaginez répondre : 

Moi j’ai 55 ans je suis récemment  virée de mon boulot et je me sens comme une serpillère « ! 

Que nenni ! haut les coeurs les solutions existent !

Les solutions pour une reconversion professionnelle épanouissante

Retrouver l’estime de soi

Car oui, après ce genre d’épreuve, on se sent comme un vieux tee shirt essoré et rétréci. Et justement, il faut  impérativement se sortir de cette spirale, c’est la priorité. 

Ne pas se lamenter mais se prendre par la main avec amour et bienveillance envers soi-même. Si vous ne le faites pas personne ne le fera pour vous. Et surtout pas les copines qui ont du boulot !

Faire un état des lieux de ce que vous aimez, de ce que vous aimeriez faire.

Regardez en face vos compétences car oui vous en avez, non vous n’êtes pas une « pauvre chose » jetée à la rue.

Et l’entreprise qui vous a éjectée a perdu un bijou ! Commencez par répéter ce mantra tous les matins.

Jetez vous à corps perdu dans une activité qui vous plaît.

Lancez-vous dans le yoga, la méditation. Faites une cure de Jeûne pour détoxifier votre corps et vous libérer l’esprit.

Ou une orgie de chocolat pour votre moral.

Abonnez vous à une chaîne de développement personnel, suivez des vidéos sur l’estime de soi.

Pratiquez la méditation pour entrer en connexion avec votre intériorité. Et surtout balayer votre Mental. Ma professeure de Yoga, Florence, m’a expliqué que le mental est sous la coupe de l’égo. Et  il lutte contre tout changement.

Je me souviens parfaitement de cette séance où je devais effectuer un mouvement qui risquait de m’aplatir au sol. Elle m’a dit “ c’est ton  mental qui t’en empêche” !

Pour l’anecdote mon mental a vraiment pris le dessus car je n’ai jamais réussi la position ! Et je me suis « vautrée » sur le tapis de Yoga !

La méditation permet de vous recentrer sur votre intériorité d’ échapper à votre mental et d’entrer en connexion avec votre ressenti.

Je schématise un peu mon cours de Yoga mais je vous laisse approfondir en allant sur le site de Florence.

Apprendre à vous connaître avant de décider de changer de vie

C’est le moment de vous réapproprier  vos rêves les plus fous, ceux de votre jeunesse. 

Accordez-vous une petite rétrospection et imaginez-vous en exerçant un travail qui vous passionne. 

Je prends souvent comme exemple une amie proche qui suite à un licenciement à 52 ans, en a profité pour  se lancer dans l’enseignement de sa passion : la cuisine.  Elle m’a demandé pour cela de l’aider à construire son site et ses cours en ligne.

Certes tout ne fut pas rose dès le départ. Mais motivée par, d’une part le sentiment d’urgence de retravailler et d’autre part, celui d’exercer un métier en adéquation avec ses valeurs, fut un véritable moteur.

Prenez le temps de faire un vrai travail sur vous. Rien ne presse détendez vous !  

Faites vous aider par une térapeuthe si besoin mais cette étape est essentielle à votre bien-être futur.

Changer de vie à plus de 50 ans c’est possible

Nous avons souvent tendance à vouloir reprendre les schémas du passé. Il faut au contraire changer de paradigme et voir l’avenir autrement.

Premier constat :  à 55 ans et plus nous ne sommes pas foutues ! Nous avons l’expérience, la sérénité et une grande confiance en nous ! (si si je vous promets !) 

Second constat  : si d’autres le font pourquoi pas nous ?

Oui nous en sommes toutes capables et nous devons toutes passer par les phases “je suis une merde” à “je suis super compétente” !

L’exemple des jeunes : ils osent changer de vie

Notre génération a été habituée à suivre un certain schéma. Une fois le bac en poche, la fac, les diplômes et l’entrée dans une entreprise pour…. la vie ! 

Hors de question de sortir des sentiers battus, on avait un boulot, on le gardait en baissant la tête et en faisant semblant d’être comblées.

On nous a tellement bassiné avec le chômage ces dernières décennies que nous n’aurions jamais pris le risque de quitter un boulot ni sympa, ni sexy pour un autre plus motivant.

Aujourd’hui tout a changé et la nouvelle génération nous donne de belles leçons de vie. 

Les mentalités ont évolué et certains jeunes n’hésitent plus à prendre une ou plusieurs années sabbatiques pour voyager, pour vivre leur passions.

La retraite ? ils s’en tapent !  Ils ont la vie devant eux ! 

Leur boulot est insipide, ils le quittent et s’installent à leur compte en Freelance.

Et …. ça marche ! 

Car, là où nous étions timorés et penaud, eux foncent et se réalisent.

Alors faisons comme eux ! C’est à dire jetons nous dans l’entreprenariat en solo ! 

Nous avons la chance d’avoir le système d’auto entreprise très avantageux pour débuter.

Et je pense que c’est la solution.

 En faisant fi de la discrimination par l’âge qui est un véritable scandale et en osant  nous lancer dans l’entreprenariat individuel.

Et surtout luttons sans relâche contre ce syndrome de l’imposteur qui nous taraude inlassablement !

Comment j’ai changé de vie après 50 ans

Je me sens d’autant plus légitime à vous parler de ce fait de société que je l’ai subi. 

Licenciée d’une grande société, après une maladie je me suis retrouvée au chômage pour la première fois de ma vie. Inutile de vous dire que l’expérience de la balade mensuelle à Pôle emploi ne m’a pas réjouie. 

Comme la plupart des personnes dans ce cas, je suis passée par la phase destructrice et les litanies de nuits d’insomnie “ Je ne vaux rien” “ma vie est fichue” j’en passe et de pire ! 

Puis, pour pallier mon ennui, j’ai ouvert ce blog tout en cherchant du boulot.

Je n’ai pas trouvé de boulot bien évidemment malgré un Cv conséquent.

Oui mais j’avais oublié  que j’étais trop vieille ! 

J’avais toujours rêvé d’écrire, plus jeune je voulais être journaliste ! Mais, poussé par mes parents, qui voyaient le journalisme comme une utopie,  j’ai fait des études de lettres et de droit qui m’ont amenées dans les arcanes d’une compagnie d’assurance où j’ai oeuvrée pendant 30 ans.

Comme un bon petit soldat, sans sortir du rang. J’ai remplacé mes rêves de reportage  par des contrats de financement !

Pour être remerciée par un licenciement pour cause de “vieillerie”. 

Ma découverte du web

Donc, j’ai ouvert ce blog qui non seulement a comblé  mes velléités d’écriture mais m’a amené vers un chemin dont j’ignorais l’existence : l’informatique et la planete du Web.

Je me suis passionnée par cet art nouveau pour moi  et je me suis  formée. J’avais le temps ! 

Après quelques échecs, et une opiniatreté à toute épreuve j’ai réussi à comprendre les méandres de wordpress et les secrets du HTML !

Peu à peu j’ai aidé mes copines blogueuses à se dépatouiller avec leurs sites. Et au  fil du temps j’ai eu envie de me spécialiser. 

Aujourd’hui j’ai créé mon entreprise.  Je crée des sites internet et j’aide  les femmes de plus de 50 ans, en reconversion professionnelle, à vivre de leur passion dans le monde du digital. 

Des femmes, thérapeutes ou praticiennes du bien-être qui ont le désir de construire une entreprise florissante en ligne.

Je les aide à se distinguer par le biais de mes créations digitales et à évoluer grâce mes accompagnements pédagogiques en ligne.

J’ai récemment mis en place des cours sur la plate forme Zoom qui permet une grande proximité avec mes apprenantes.

50 ans la vie devant nous

Aller de l’avant et prendre confiance en vous

Si je vous ai parlé de mon parcours c’est pour vous prouver que tout est possible. 

Ne laissons pas la société nous mettre au rencard ! Mais battons nous pour nous et pour personne d’autre.

Nous méritons toutes d’avoir un boulot passionnant et motivant. Quelque soit notre âge !

D’ailleurs, j’ai aidé des entrepreneures de plus de 50 ans en reconversion professionnelle à s’épanouir sur le web. Et elles le font toutes avec enthousiasme et une grande réussite.

Stéphanie, Sabrina,  Muriel, Claire, Isabel, Catherine et bien d’autres sont la preuve que tout est possible et surtout après 50 ans !

Sandrine est également le parfait exemple d’un changement réussi ! Je vous invite à lire son article sur lequel elle révèle son parcours de vie de Marseille au Pays Basque.

Sandrine a changé de vie

En conclusion

Ne perdez jamais espoir.

 Et, un dernier conseil que j’ai mis en pratique et qui  est crucial. Veillez à vous entourer de personnes  bienveillantes qui vous font confiance qui  croient en vous.

Protégez vous des personnes toxiques qui vous minent le moral. Des Cassandres qui vous tirent vers le bas ! 

Si je n’avais pas eu, mon époux, mes enfants et des amies chères (qui se reconnaitront) et qui me motivent au quotidien,  jamais je n’y serais arrivée. J’ai encore souvent dans les moments de doute, besoin de soutien et c’est extrêmement important. 

Aujourd’hui, moi qui ne suit pas née avec “une souris à la main” je vis de mon activité et j’aide les femmes à s’épanouir sur le Web.

J’ai pour cela mis en place une plate-forme en ligne.

Celles qui vibrent

Je suis d’ailleurs ravie de le faire essentiellement pour celles de plus de 50 ans qui me font confiance. Leur réussite est mon plus beau cadeau.

Si  j’ai pu le faire, vous pouvez le faire aussi dans votre domaine de prédilection. 

Et, si vous avez besoin d’aide ou de motivation, je vous donne rendez-vous sur le site Celles Qui Vibrent. 

N’hésitez-pas à rejoindre un groupe de femmes enthousiastes et heureuses d’apprendre. Nous avons également un groupe Facebook très motivant où nous abordons des sujets sérieux comme le blogging mais où nos fous rires transparaissent derrière l’écran !

C’est tout l’objet du site Celles Qui Vibrent !  Partager avec vous mon expérience et mon enthousiasme.

Vous avez aimé cet article ?

Conservez-le sur Pinterest !

Suivre:
Partager:

36 Commentaires

  1. Isabelle
    6 septembre 2020 / 23 h 25 min

    Bonjour Corinne,
    Changer de vie après 50 ans (ou même avant) oui…mais, car il y a souvent un mais, certes nous sommes certainement toutes formidables mais pas forcément entrepreneuse, pour se lancer dans l’entreprenariat il faut une envue, un projet, un talent et proposer quelque chose qui va intéresser, le but c’est quand même de pouvoir vivre de notre travail.
    Nous sommes certainement très nombreuses à ne pas (plus) trouver l’épanouissement dans notre travail, voire à être en souffrance, le problème c’est que quand on a besoin de travailler, à moins de subir un licenciement et là ça peut être la cata, on évite de lâcher la proie pour l’ombre, même avec un conjoint qui travaille un seul salaire ne suffit pas toujours, alors on serre les dents , on rentre la tête dans les épaules et on continue.
    Il n’empêche, je suis admirative devant toutes celles, toi y compris, qui par force ou par choix ont été capable de rebondir et de se surpasser, même si on ne suis pas votre exemple c’est un plaisir à voir et savoir, et j’adore lire tes articles, c’est bien finalement que tu n’ais pas fait de journalisme, je n’aurais peut être jamais eu l’occasion de te lire 😉
    À bientôt et continue à nous motiver avec ta pêche et ton sourire

    • Corinne
      Auteur
      15 septembre 2020 / 8 h 45 min

      Bonjour Isabelle, effectivement il faut pouvoir le faire et je ne me serai pas lancée en étant seule. La vie d’entrepreneure est un chemin semé d’embûches et certains matins sont plus durs que d’autres ! Merci pour tes encouragements, tu vas avoir l’occasion de me lire autrement très bientôt. Belle journée

      • Isabelle Mena
        15 septembre 2020 / 19 h 36 min

        Bonsoir Sandrine,
        J’ai hâte de découvrir ce que tu vas faire de
        neuf !
        À bientôt !

      • Isabelle Mena
        15 septembre 2020 / 19 h 38 min

        Oups, pardon Corinne ! Je sors d’un cours avec une Sandrine et mon cerveau c’est fait des nœuds 🤭
        À bientôt donc

  2. 5 septembre 2020 / 0 h 54 min

    Bravo pour ta motivation toujours présente.
    J’ai changé de vie aussi après 50 ans mais je n’avais pas la niaque, ni la possibilité de me lancer. Vivre seule apporte de la liberté mais aussi de l’insécurité financière donc, il valait mieux que je garde mon poste de fonctionnaire :). Mais, de toutes façons, je ne pense pas avoir l’esprit d’entreprise, j’ai vu mes parents en vivre mais aussi faire des nuits blanches! Cela m’a vaccinée :).

    • Corinne
      Auteur
      15 septembre 2020 / 8 h 47 min

      Hello Sophie, c’est vrai je ne me serais pas lancée seule et je comprends tout à fait. Et je connais aussi les nuits blanches ! Bises

  3. Stéphanie
    1 septembre 2020 / 16 h 43 min

    Ce n’est pas moi qui vais dire le contraire… j’ai toujours évolué dans ma vie professionnelle passant d’assistante de direction à commerciale, puis prof et maintenant thérapeute. Nous avons toutes et tous besoin de nous épanouir pour que nos journées soient enrichissantes. On apprend toute notre vie et cela donne un immense sentiment d’épanouissement personnel. Je vais continuer à me former, développer des projets grâce à tes conseils qui m’ont permis cette visibilité par mon site et le blog mais pas que car nous avons une relation amicale maintenant et ça fait du bien d’être entourée de femmes qui osent, s’expriment et créent.

    • Corinne
      Auteur
      2 septembre 2020 / 11 h 59 min

      Hello, oui tu fais parti des personnes qui ont osé changer de vie ! Et je suis contente de pouvoir t’aider à progresser ! Bises

  4. 31 août 2020 / 21 h 01 min

    Coucou Corinne, je suis pleine d’admiration pour ton parcours et ta détermination. Tu es un véritable exemple pour moi et je te suis reconnaissante de tous les conseils et encouragements que tu m’as prodigués. Bravo à toi !
    Bisous

    • Corinne
      Auteur
      2 septembre 2020 / 12 h 00 min

      Oh merci ! je suis passionnée par ce que je fais donc je n’ai aucun mérite ! Bises

  5. 31 août 2020 / 17 h 27 min

    coucou Corinne, tu es un véritable phénomène ! je te félicite ! ton énergie et ta passion sont très inspirantes. mais surtout merci pour tous tes précieux conseils qui m’ont permis d’en arriver où j’en suis. tu es une excellente coach. bisous.

    • Corinne
      Auteur
      2 septembre 2020 / 12 h 01 min

      Hello, pas un phénomène de foire j’espère !!! c’est vrai j’ai de l’énergie mais je fais ce que j’aime sur le tard ! Belle journée

  6. 31 août 2020 / 17 h 10 min

    Bravo Corinne pour ce chemin parcouru et la réussite au bout de ce long chemin. C’est un encouragement pour toutes les femmes (et les hommes aussi d’ailleurs) qui se retrouvent sans travail et qui ne savant pas qu’elles ont encore des choses à dire, à faire et à réaliser.
    Bonne fin d’après-midi

    • Corinne
      Auteur
      2 septembre 2020 / 12 h 02 min

      Hello, oui c’est difficile à admettre mais c’est la réalité hélas. Merci pour vos encouragements ! Belle journée

  7. 31 août 2020 / 15 h 59 min

    Hello Corinne! Un bel encouragement à se bouger, bravo! Tu as tout à fait raison il faut faire fi de tous les freins que nous mettent la société et même notre entourage parfois mais surtout ceux que nous nous mettons à nous même! Bisous et bonne rentrée!

    • Corinne
      Auteur
      2 septembre 2020 / 12 h 04 min

      Bonjour Isa, tu as raison nous nous mettons souvent des freins à nous même ! Et j’ai du mal quelquefois à ne pas me décourager mais je me donne des coups de pieds aux fesses et je recommence ! Bonne rentrée à toi aussi, tu as trouvé une maison ? Ou tu vis sous les ponts de Montpellier ? 😂 Bises

  8. 31 août 2020 / 13 h 31 min

    Superbe exemple de motivation et de réussite, bel article pour voir la vie du bon côté et bravo pour ta reconversion digitale, bisous

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 13 h 43 min

      Merci beaucoup, je ne suis pas la seule, et je milite pour que celles qui ont envie de le faire se lancent ! Dans le monde du web je dois être un ovni !!! Car tous sont très jeunes ! Belle journée

  9. Le chéri
    31 août 2020 / 12 h 49 min

    Avec elle j’ai vécu ces moments de découragement et de déprime. Mais progressivement elle a compris qu’elle avait les moyens de rebondir. Alors à force de courage, de détermination et de travail Corinne a retrouvé confiance en elle. Il y a encore parfois des moments difficiles mais elle peut compter sur ses amies fidèles et j’espère un peu sur moi pour la soutenir.
    Ma chérie fonctionne à l’affect alors pour surmonter ce qui peut devenir une fragilité, je l’aide à relativiser les déceptions, parfois les petites trahisons qu’elle rencontre dans le milieu des blogueuses.
    J’admire ce qu’elle a été capable d’entreprendre ces dernières années, la preuve que tout est possible même à 50 ans et plus.

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 13 h 44 min

      Oh un commentaire de Chéri ! Merci pour ton soutien inflexible et pour faire la cuisine et les courses quand je travaille !!! Love

  10. isa
    31 août 2020 / 12 h 14 min

    bonjour Corinne, article intéressant mais attention à l’autoentreprenariat, à moins d’avoir un conjoint qui ramène un salaire, il rime avec RSA. Je suis bien placée par le savoir moi qui travaille dans le social et voit beaucoup d’autoentrepreneurs en grande difficulté… ensuite évidemment la contradiction d’une société qui impose de travailler plus tout en rejetant les seniors. J’approuve l’attitude des jeunes, ils semblent avoir une grande sagesse de l’existence que nous n’avions pas à leur âge. Si je pouvais avoir 20 ans à ce jour je crois que je ferais un métier en free-lance et vivrait dans un van pour pouvoir voyager.

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 13 h 47 min

      Bonjour Isa, oui je sais que le chemin est dur pour freelance, j’avais prévu en n’achetant plus de fringues depuis un an, et en me privant de petites vacances. Mais c’est un choix et un défi que je me suis lancée. Et depuis que j’ai commencé les retours sont assez positifs mais je sais que le chemin est loin d’être rose quand on est seule. Moi aussi si je pouvais revenir en arrière je ne ferais pas les mêmes choix ! belle journée

  11. 31 août 2020 / 11 h 40 min

    Oser, c’est une posture…. Bravo de l’encourager et la soutenir par ton témoignage et celui de tant d’autres, et surtout par tes conseils très avisés dans ton domaine, le web.
    Cette « mise au placard » sinon à la porte, concerne beaucoup de travailleurs et travailleuses après 40-50 ans. Notre société ne reconnaît plus les valeurs de l’expérience ou de la transmission, sauf pour celles et ceux qui disposent d’une notoriété éventuelle. Cette négation de la valeur ajoutée de l’expérience, donc de l’âge, constitue un immense gaspillage en matière de connaissances et aussi de dignité.

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 13 h 49 min

      Bonjour Catherine , c’est un fait mais justement nous devons essayer de lutter pour que cela change. Moi je suis passionnée par mon travail et je ne compte pas mes heures. Et j’espère qu’un jour tout ce travail portera ses fruits ! Belle journée

  12. Léni
    31 août 2020 / 11 h 26 min

    A 50 ans cette année, je change de poste ! Ok dans la même entreprise, donc avec un très grand confort, mais j’ai choisis de bouger, de changer, de quitter mon poste confortable, intéressant mais où je ne m’éclatais plus. Je quitte ma zone de confort pour un poste tout neuf, où je suis formé par un garçon qui a l’âge de mon fils …. ca fait bizarre, je perds mes repères, je doute de moi, de mes compétences, mais je me sens vivante !!!!!
    Courage les filles !!! Osez changer !!!

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 13 h 50 min

      Bravo Leni ! Il ne faut jamais douter de tes compétences et surtout pas devant un formateur « gamin » ! Bon courage et tiens nous au courant de la suite ! Belle journée

  13. 31 août 2020 / 10 h 24 min

    Bonjour Corinne.

    Je te comprends complètement car je suis passée par cette étape dans mon dernier CDD. D’ailleurs, au jours de l’embauche, le directeur m’avait dit, je cite : « Vous n’êtes pas jeune. » Le jour où il m’a annonçé mon départ, je suis tombée des nues et j’ai eu du mal à m’en remettre. Heureusement que j’étais en construction de mon blog avec ton aide, ce qui m’a conforté dans le fait qu’on peut toujours s’en sortir et haut la main. De plus, avec mon activité indépendante, c’est toujours motivant d’aller de l’avant, bien qu’il y ait toujours des remises en question et des moments où le moral flanche.
    Merci d’être présente au quotidien, de nous guider vers la réussite, de nous donner des coups de pouce et de bons conseils.
    Bises.
    Emma

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 13 h 51 min

      Bonjour Emma, tu es l’exemple type de ce genre de situations. Et je suis contente de pouvoir t’aider à reprendre confiance en toi. Je suis certaine qu’avec du travail ton blog pourra t’apporter la réussite. Belle journée

  14. Martine
    31 août 2020 / 9 h 18 min

    OUahouu !!! Quel texte ! J’attendais impatiemment tes nouveaux articles et je ne suis pas déçue ! Bravo pour ces mots qui résonnent tellement en moi. Je file voir ton nouveau site et je vais surement te suivre car j’ai un projet mais je t’en parlerai en privé.
    Merci pour ton écriture toujours sensible et parfaite. A bientôt

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 13 h 52 min

      Bonjour Martine, merci beaucoup ! Avec plaisir tu peux me contacter tu as mon mail. Je serais ravie de t’aider dans ton projet. Belle journée

  15. 31 août 2020 / 9 h 12 min

    Bonjour Corinne, j’ai connu des périodes de recherches d’emplois et comme je suis une optimiste et une battante j’ai toujours trouvé ! Pour preuve après un licenciement économique à mes 51 ans j’ai retrouvé du travail en CDD sans avoir d’arrêt ou un maximum d’un mois. Tout le monde me dit « tu es chanceuse dans le domaine du travail ». Chance ? ou est ce mon optimiste qui me le rend bien ? Je ne sais pas. Ce qui est sûr c’est que je ne me suis jamais sentie vieille. Je viens de signer un CDI et je suis heureuse, et soulagée ! Comme quoi il faut toujours positiver, croire en soi et surtout surtout arrêter de penser qu’on est vieille à partir de 50 ans ! Arrêtons de mettre les gens dans des cases. Bonne semaine, bises

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 9 h 16 min

      Hello Hélène, bravo pour ton nouveau job et j’espère que tu vas avoir le temps de continuer ton blog ! Je crois que nous sommes à même de prouver que tout est possible à tout âge c’est une question d’énergie et de motivation. Oui les coups de mou existent il suffit de se ressourcer un peu auprès d’amies positives et bienveillantes et c’est reparti ! Je suis tombée plusieurs fois dans ma vie, je me suis toujours relevée grandie par mes échecs ou certains coups bas. La vie est belle ! Bonne journée

  16. 31 août 2020 / 9 h 05 min

    Merci pour ce petit coup de boust…

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 9 h 13 min

      C’est ma spécialité !😉

  17. Christine DEGUERRY
    31 août 2020 / 8 h 55 min

    Bonjour, je suis entièrement d’accord. Cadre dans une grande entreprise, je me retrouve à 58 ans au placard. Confortable placard, certes mais très vite minant. J’ai donc décidé de faire ce que j’avais toujours eu envie de faire sans oser : être « humainement » utile et permettre à d’autres de trouver leur voie, de se connaître, de construire leur chemin. J’ai fait des formations, beaucoup travaillé et aujourd’hui je suis coach scolaire et de carrière. ne jamais abandonner, je jamais s’avouer vaincue !

    • Corinne
      Auteur
      31 août 2020 / 9 h 02 min

      Bonjour Christine ! Bravo pour cette reconversion . Nous avons des forces en nous et il faut les mettre en valeur. Je ne peux qu’inciter les femmes à prendre leur vie en main et à ne jamais abandonner ! Belle journée

Envie de commenter ? N'hésitez pas , vos commentaires sont un plaisir et vous aurez une réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?