Comment diminuer son budget courses 

Le budget courses est le plus important pour les familles après le logement. Nous allons tout au long de ce trimestre nous atteler à le diminuer en trouvant des astuces pour continuer à bien manger sans nous priver et en faisant des économies. 

Non vous ne vous êtes pas trompés de blog ! Car il n’y a pas que la mode dans nos vies et justement pour profiter sans culpabiliser de petits plaisirs de dressings certains postes de dépenses sont à surveiller et notamment celui de l’alimentation.

Le défi de la cuisine du placard pour diminuer votre budget courses

Avant de parler courses, si nous examinions le contenu de nos placards ?

C’est le défi que  je me suis donnée cette semaine.

Au lieu de partir d’une liste de menus j’ai fait le contraire. Partir de l’inventaire de mes placards et imaginer des plats. C’est ce que je vous propose dans cette vidéo.

Semaine budget 0 euros en vidéo

J’ai réussi à composer 1 menu pour la semaine, midi et soir en faisant du shopping dans ma cuisine ! Je n’ai pas noté les desserts composés de fruits et de yaourts ainsi que de petites glaces trouvées dans le congélateur !

Je vous note quelques recettes hyper simples que vous pouvez télécharger en cliquant sur ce lien.

Midi soir
lundi Pâtes aux auberginesTartine avocat + tomates cerises
mardiCurry carottes et riz Melon jambon + fromage
mercrediGratin de courgettesSalade tomates cerises thon
jeudiSteak haché pommes de terre rôtiesLégumes grillés riz
vendrediPoke bowl saumon mariné, avocat et mangue Tarte aux tomates

Diminuer son budget courses avec une bonne organisation

Vous le savez si vous me suivez depuis longtemps, je suis un peu obsessionnelle de l’organisation. Je vous abreuve de conseils sur le tri du dressing, les listes diverses et variées.  Et,  je ne vais pas cesser de le faire ! 

Pour les  courses c’est pareil et surtout pour consommer raisonnablement en se faisant plaisir et sans grever son budget. 

La liste des menus 

Tout commence par la liste des menus. 

Chaque semaine prenez quelques minutes pour dresser des listes de plats qui vous feraient plaisir. Attention, il ne s’agit pas de vous transformer en grand chef étoilé. Pas question d’aller chercher des plats complexes et difficiles à faire. 

Non, restez simple (sauf si vous êtes un vrai cordon bleu)

En fonction du nombre de personnes dans votre famille, demandez leur de vous donner des idées de plats qu’ils aimeraient déguster. En évitant cependant le steak frites tous les jours ! 

Vous pouvez vous aider de pléthores de sites qui vous proposent des menus. Ou simplement de laisser parler vos envies. 

La liste des courses

Une fois la liste des menus établie, faites un tour dans vos placards et votre réfrigérateur pour un inventaire des denrées que vous possédez. Inutile de revenir avec trois  paquets de pâtes  si vous en avez déjà deux. (c’est du vécu !)

Petite astuce d’organisation

Une petite astuce que je mets en pratique depuis quelque temps. Même si je vais faire les courses dans mon supermarché favoris, je fais un tour sur le drive avec ma liste et je mets tout dans un panier virtuel. Cela me permet d’avoir une idée de ce que je vais dépenser. Hormis les légumes qui seront facturés au poids sur place. 

Diminuer son budget courses en choisissant ses aliments 

Je vais enfoncer des portes ouvertes mais la viande, le poisson et le fromage sont des postes importants qui alourdissent la note du caddie. 

Force est de constater que les personnes Vegan ont un budget courses très allégé. 

Je ne vais pas devenir végan, mais je mange peu de viande. Un peu plus de poisson et surtout je ne peux pas me passer d’oeufs. 

Remplacer les diverses sources de protéines

Ne pas manger de viande ne vous rendra pas malade. Mais il est bon cependant de consommer des protéines à chaque repas. 

Il est très facile de trouver des sources de protéines dans les légumineuses, les œufs, le poisson gras comme le thon ou les sardines. 

L’assiette idéale

Tous les nutritionnistes vous le diront, l’assiette idéale se compose d’une protéine, d’un féculent et de légumes. 

En nous creusant un peu les méninges nous pouvons très facilement composer nos menus sur ces bases. 

Les produits de saison

Eviter d’acheter des fraises et des tomates en hiver ! En choisissant des fruits et des légumes de saison ils seront toujours moins chers.

Et si vous en avez la possibilité choisissez plutôt des circuits courts de producteurs pour éviter les marges des distributeurs. Pensez aux paniers bio proposés dans toutes les villes. Dans ces paniers, certes vous n’avez pas le choix mais vous êtes certaine de n’avoir que des produits de saison.

Comment-diminuer-son-budget-courses

Eviter les plats industriels pour diminuer son budget courses

C’est une évidence. Tout ce qui est déjà préparé coûte plus cher que si nous le faisons nous-même. 

En plus c’est nettement meilleur pour notre santé. 

Je suis toujours  très surprise en voyant des caddies remplis de produits industriels. 

Bien évidemment nous n’avons pas tous les jours le temps de préparer des petits plats maison.  Mais là encore, même en travaillant à l’extérieur, c’est une question d’organisation. 

Préparer ses repas pour diminuer son budget courses

En cuisine comme en mode, tout est un éternel recommencement. Je vois  partout des vidéos où de jeunes femmes ont découvert la roue et nous présentent leur Meal Prep. La dernière mode côté cuisine ! 

Cela fait des années que je pratiquais cet art en préparant le dimanche des plats pour la semaine quand je travaillais à l’extérieur. 

Mais c’est effectivement un bon moyen d’une part de manger sain et d’autre part de faire de sérieuses économies. 

Il vaut mieux avoir une poignée de légumes grillés à associer avec du riz déjà cuit un soir plutôt que de faire appel à une société pour se faire livrer un repas. Ou pire, commander des pizzas pleines de mauvaises graisses. 

Astuces pour gagner du temps et faire des économies en cuisine

Il suffit de mettre en place quelques astuces pour préparer facilement ses repas à l’avance et qui vous reviendront moins chers.

Comment-diminuer-son-budget-courses

1/ Avoir toujours des bases d’épicerie qui vous faciliteront la vie

  • curcuma
  • cumin
  • graines de Chia, de courges, de sésame
  • beurre de cacahuète
  • mélange de noix, amandes, noisettes
  • chocolat noir
  • farine
  • beurre
  • huile d’olive
  • lait de coco
  • sauce soja 
  • miel ou sirop d’érable
  • citrons en bouteille (pas l’idéal mais ça dépanne !)
  • ail et oignons surgelés.
  • lardons fumés
  • crème fraiche
  • lait

2/ Préparer un repas en double. 

Exemple de la recette du gratin de courgettes, vous en faites deux plats et vous en congelez un pour une autre semaine. Idem pour des lasagnes par exemple.

3/ Faire ses pâtes à tarte maison

C’est tellement simple et facile à faire !

La recette sur le blog Tentation Gourmandes est hyper rapide et délicieuse.

4/ Faire un stock de légumes natures surgelés.

Les légumes surgelés sont bien moins chers que les légumes frais et leur taux de vitamine est identique. 

Exemple de légumes surgelés 

  • brocolis
  • épinards (nature)
  • choux fleurs
  • carottes
  • petits pois
  • haricots verts

Faire ses frites maison au four

Couper 4 pommes de terres en grosses lanières , les badigeonner d’huile et de sel et les mettre au four 30 minutes vous demandera quelques minutes. Vos frites seront excellentes, digestes, et ne vous coûteront pratiquement rien par rapport à un paquet de frites surgelées ! Vous pouvez mélanger pommes de terre et patates douces, le mélange est délicieux.

J’espère que ces quelques idées d’organisation en cuisine pour diminuer ou du moins maintenir notre budget courses vous auront plu. N’hésitez pas à me donner votre avis et vos idées !

Ce blog est un espace d’échanges et partager nos astuces peut être très productif.  Et pensez à vous abonner à ma chaîne YouTube ! C’est gratuit ! 😉

Vous avez aimé ce billet ? Merci de le partager !

13 commentaires

  1. hello Corinne, j’ai la chance d’avoir une maman très organisée en terme de préparations de repas. Il faut dire qu’elle a eu comme exemple ma grand-mère qui cuisinait très bien sans trop dépenser. D’ailleurs elle a regardé ta vidéo et elle a bien aimé tes idées ! bisous.

  2. Très bonnes astuces en effet pour de petites économies à l’instant T.

    Hélas, depuis la plandémie et la séquestration pseudo-sanitaire, orchestrées par les USA et ses vassaux occidentaux, nous vivons une profonde et irréversible « Rupture de la Normalité ».
    En clair, la règle est que l’offre alimentaire va devenir proportionnellement inverse à l’inflation, qui n’en doutez pas va continuer de croître. C’est la fin de l’abondance, de la croissance exponentielle (enfin pour les sans-dents ça ne change rien, ce sera pareil mais en pire).

    Bref, trêve de panorama politico économique pour revenir dans notre pré carré.
    Donc, disais-je, le monde d’avant d’insouciance, de voyages, d’emprunts pour une surconsommation absurde, c’est du passé. Il faut anticiper les pénuries tournantes, les hausses de prix en faisant des stocks de nourriture, de médocs incontournables et de produits de 1ère nécessité pour un an au moins. Là vous réaliserez des économies d’échelle.

    Analysez votre mode d’alimentation, évaluez les quantités et achetez dès maintenant en gros. Pour ma part, je me prépare depuis 3 ans.

    A part les œufs fournis par ma voisine et le miel d’abeilles de ma connaissance, je ne consomme ni viande, ni poisson, ni laitages de quelques natures, ni sucre raffiné.
    Je fais mon fromage végétal et les crèmes à partir de pois-chiche ou de noix de cajou. Internet foisonne de recettes délicieusement végane 100% fait maison avec des produits bruts.

    Mon potager en permaculture a été généreux cette année (arrosé grâce à un puits), j’ai rempli le congélateur de légumes, de fruits, de ratatouille, de pestos. J’ai fait des bocaux, séché des herbes pour les tisanes (ortie, mélisse, mauve, fruits de houblon (donnés par un voisin)). Les noix de Grenoble vont être nombreuses sur mon vénérable arbre.
    La cave se remplit de patates et d’oignons, d’ail, bientôt de pommes et de poires. Au jardin, les choux grandissent, les courges et les poireaux aussi. Les blettes n’en peuvent plus non plus de s’étendre.
    Bientôt, arrivera le temps des lacto-fermentations de légumes, que je serai obligée d’acheter, mais bon.
    J’achète en vrac les légumineuses, les graines oléagineuses ainsi que les grains de blés, d’orge, les fruits secs : abricots, raisins, figues etc.

    Si vous n’avez pas la chance d’avoir une parcelle de terre, même en appartement, vous pouvez cet hiver produire de la nourriture biogéniques (graines germées) et bioactive (mini pousse de légumes et d’herbes). C’est ce que je fais sur le pallier du 1er étage et il y a zéro investissement. Pour les mini-pousses, vous pouvez planter dans des sceaux. Il suffit d’une humidité constante et de la lumière.

    Bon, j’ai pris beaucoup d’espace en vos murs; désolée; j’espère aussi que je ne vous ai pas plombé le moral.
    Je ne joue guère à la cigale depuis longtemps déjà, mais être devenue une fourmi prévoyante et en éveil sur ce radeau de la Méduse appelé Occident, me passionne joyeusement.
    Une preuve de plus s’il en est que l’alimentation est l’alpha et l’Omega de la vie matérielle et spirituelle.

    • Bonjour vous êtes très organisée ! J’ai envie d’être un peu plus optimiste effectivement la situation actuelle est délicate et peu propice à la joie mais je veux garder une once d’optimisme pour ne pas sombrer dans la déprime. Très bonne soirée.

  3. Bonjour Corinne, je suis une adepte du batchcooking ! Ne rien perdre, ! que du frais ! et une bonne organisation !!! Bonne semaine

  4. Coucou Corinne, je suis une adepte du
    batchcooking, je lave et conserve ma salade pour plusieurs jours, je coupe mes légumes et les place dans des Tupperware, je cuisine des plats en grande quantité que je congèle etc… c’est économique, sain et on gagne du temps !😊Merci pour ces rappels!😘

  5. Quelle bonne idée tes recettes du placard ! En plus elles ont l’air délicieuses.
    Comme toi, je fais mes courses une fois par semaine, sauf le pain, donc je prévois mes menus, d’autant plus que mes petits fils viennent manger régulièrement et comme ce sont maintenant des pré-ados… faut prévoir suffisamment. Même en travaillant, j’ai toujours préparé mes repas, y compris les légumes en purée pour mes enfants bébés, avec un congélateur, c’est assez facile.
    Et la plupart de mes légumes congelés viennent de mon jardin. Un peu de travail, mais chaîne très courte, goût incomparable et surtout large économie !

    • Hello Catherine, les légumes du jardin c’est vraiment l’idéal, moi le mien n’est pas assez grand pour produire beaucoup ! Effectivement pour deux ados il faut prévoir des portions généreuses ! Bon dimanche, bises

    • Hello @CatherineSentimots, De la fourche à la fourchette, on ne peut certes faire mieux en circuit court ! Enfin, dès lors que les pouvoirs publics ne nous empêchent pas d’arroser au seul prétexte de nous faire payer (un comble !) leur gestion de l’eau technocratique et calamiteuse. (Je parle de la France). Sinon, simple curiosité, avez-vous fait des réserves de bougies comme l’a préconisé votre gouvernement suisse ?

      • @visiteuse, J’aime la lumière des bougies, alors j’ai toujours un petit stock à la maison. Je n’en fais pas plus que d’ordinaire. Les informations (alarmistes) de notre gouvernement ont pour but essentiel de distiller la peur, qui leur permettra de paraître ensuite meilleurs que ce qu’ils sont dans leur gestion.
        Pour les arrosages, nous avons une grande citerne de récupération, sous la maison.

Envie de commenter ? N'hésitez pas , vos commentaires sont un plaisir et vous aurez une réponse.