DELIVRANCE Jussi ADLER OLSEN

DELIVRANCE Jussi ADLER OLSEN

le blog d une provinciale

 

 

Décidément les polars nordiques ont eu raison de mes nuits !

Apres “Miséricorde “et  “Profanation” j’ai attaqué “Délivrance” que j’ai «dévoré « en deux jours.

Le  dernier opus de Jussi Adler Olsen est dans la même veine que les deux premiers et toujours aussi palpitant.

Présentation de l’éditeur : Il a glacé le sang de milliers de lecteurs et s’est imposé en deux romans comme un maître du polar nordique : couronné par les plus grands Prix scandinaves, le Danois Jussi Adler-Olsen secoue à nouveau le paysage du thriller… La chasse haletante et presque désespérée lancée par le cynique inspecteur Carl Mørck et son fidèle assistant Assad derrière un tueur que rien ne semble pouvoir arrêter ne le dispense pas de jeter au passage un regard acerbe et troublant sur la société danoise. Au fin fond de l’Ecosse, une bouteille ancienne en verre poli est longtemps restée sur le rebord d’une fenêtre. Personne ne l’avait remarquée, pas plus que le message qu’elle contenait. Un message qui commence par le mot Hjœlp, « au secours », en danois, écrits en lettres de sang… Envoyée par la police anglaise à Copenhague, la mystérieuse missive atterrit entre les mains de Mørck et de son équipe. Son déchiffrage révèle qu’elle provient de deux garçons qui auraient été kidnappés dix ans plus tôt. Chose étrange : leur disparition n’a jamais été signalée…

Adieu courses, ménage et repassage du week end pour me plonger dans l’univers de Carl Morck , de ses assistants Assad et Rose.

Comme toujours l’histoire commence sous l’angle de deux enquêtes différentes ce qui donne un rythme au roman. Le département V élucide des affaires anciennes. Une gageure pour de nombreux policiers mais Carl Morck relève les défis. Sans parler du suspense haletant  j’ai aimé pouvoir vivre la vie , les soucis, les angoisses, les traumatismes des enquêteurs. L’auteur nous entraine dans l’univers des sectes religieuses et nous fait participer à une enquête hors du commun. La personnalité du tueur nous donne froid dans le dos tout au long du bouquin. . Comme je l’avais dit pour Miséricorde  l’intrigue est parfaitement maitrisée, les personnages sont justes et nous sommes obligés de vibrer, de pleurer, de trembler avec les héros.

Encore une fois un bon bouquin est un bouquin que l’on termine avec regret. C’est le cas pour Délivrance.

Le 4° est paru au Danemark mais pas encore traduit en France. Je l’attends avec impatience.

Suivre:

7 Commentaires

  1. Isa
    5 février 2013 / 12 h 35 min

    J’ai lu le premier misericorde grâce à toi je vais de ce pas acheter les deux autres….

  2. Gilles
    5 février 2013 / 12 h 33 min

    Merci pour ce partage !

  3. Gilles
    5 février 2013 / 12 h 30 min

    Merci pour ce partage

  4. Geraldine
    5 février 2013 / 12 h 28 min

    J’ai lu misericorde grâce à toi ! je vais vite acheter les deux autres

  5. Geraldine
    5 février 2013 / 12 h 24 min

    J’ai lu misericorde grâce à toi je vais m’empresser de lire les deux autres !!!

Envie de commenter ? N'hésitez pas , vos commentaires sont un plaisir et vous aurez une réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.