Accueil » VIVRE » Entrer en résilience avec Bridget Jones !

Entrer en résilience avec Bridget Jones !

Entrer en résilience avec Bridget Jones !

Cette semaine, j’ai subi une attaque en règle via mon blog. Attaque sournoise et malveillante. Et ce n’est pas la première !

 Je ne m’y attarderai pas.

Bridget

Par contre, cette mésaventure m’a donnée cette idée de chronique ! Comme quoi, il faut toujours transformer le négatif en positif. 

Lorsque je suis blessée, j’ai tendance à me la jouer Bridget Jones. 

Appeler mes copines pour me plaindre, rester en pyjama pilou toute la journée, manger une paquet de chips entier en écoutant des refrains tristes et écumer ma boite de mouchoirs en papier !

Et oui la vraie vie c’est aussi cela !

Je suppose que vous aussi, il vous arrive de succomber au syndrome de Bridget Jones.

Nous allons faire le tour des situations à la Bridget et voir comment nous en sortir.

Bien entendu, je ne parle pas ici des vrais drames, la maladie, le deuil qui entraînent des chagrins profonds. 

Non je veux juste évoquer nos petits maux, nos petites peines, nos déceptions.

Bridget Jones amoureuse

Laquelle d’entre nous n’a pas subi un chagrin d’amour ? Bon peut-être plus à nos âges (quoique !) mais nous avons toutes pleuré à chaudes larmes pour le bel Hidalgo qui avait mis le feu à nos neurones. Celui pour qui nous passions des heures à nous pomponner… et qui s’est fait la malle, souvent avec notre meilleure copine ! 

Après nos envies de défigurer ladite copine, nous nous en sommes sorties et souvent, en découvrant le véritable amour.

Les amis de Bridget

Bridget jones et ses amies

Ah l’amitié, quel joli mot, et qui peut prendre tellement de chemins de traverse.

Petite fille, nous avions une “amie pour la vie”. La seule, la vraie.

Au fil des années, les amies passent et se suivent. Les amitiés se forgent au fil du temps et des rencontres. 

Plus ou moins sincères, plus ou moins fidèles et souvent indestructibles quand elles sont vraies.

Lorsque je parle d’amitiés je parle bien évidemment de celles de la vraie vie, pas celles éphémères des réseaux sociaux qui se brisent pour un “like” oublié.

Bridget jones et sa balance

Nous y arrivons, le fondement de notre existence, le graal de notre inconscient : notre apparence et notre poids.

(Là encore, ce billet léger se veut humoristique et loin de moi l’idée de froisser les personnes qui luttent contre un surpoids.)

Qui n’a pas un jour ou l’autre, posé un pied délicat sur sa balance en fermant les yeux ? 

Celles qui luttent contre les 3 kilos de l’hiver en permanence me comprendront. 

D’aucuns me diront que ce n’est pas une question existentielle ni un drame. Et c’est  en général un homme ! Mais oui, cher Monsieur, cela peut devenir un drame.

Imaginez-vous à l’aube de votre premier rendez-vous galant et dans l’impossibilité de vous lover dans ce fourreau noir sublime, acheté pour l’occasion ? Et là, vous vous jetez sur votre « sauveuse », la fameuse gaine de Bridget Jones ! 

Imaginez encore, Cher Monsieur, votre surprise en déshabillant langoureusement votre promise d’un soir et en découvrant cet instrument de torture ! Osez me dire que ce n’est pas un drame existentiel ! 

La culotte gaine

Bridget Jones et sa famille

Nous adorons nous retrouver en famille, en général pour partager un repas festif.

Mais ce serait mentir que dire que tout se passe parfaitement bien à chaque fois ! 

Une fois le champagne ouvert, les petits fours dégustés, il arrive indéniablement le moment fatidique ou l’oncle attaque son sujet favori : la politique et ou la tante, un peu sourde, demande à votre fille pourquoi elle est encore célibataire à 30 ans ! 

S’ensuivent alors des discussions animées, voire des heurts plus importants et où, vous, pauvre Bridget Jones, initiatrice de cette réunion, vous hésitez entre rester courtoise ou jeter le contenu de la soupière sur vos invités d’un soir.

Bridget Jones et son shopping

C’est décidé vous n’avez plus rien à vous mettre et vous allez écumer les boutiques. 

Ce pantalon léopard, super tendance, hante vos nuits depuis quelques jours et c’est le moment. 

Vous entrez dans la boutique et vous prenez votre taille. « Mais oui je fais du 38″ répondez-vous à la vendeuse ! Vous pénétrez dans la cabine d’essayage aux lumières blafardes. Vous passez le pantalon en fermant les yeux pour ne pas voir ce petit bourrelet qui n’était pas là hier, et vous vous escrimez à fermer cette p… de fermeture éclair ! 

« Mais ils ont changé les tailles ce n’est pas possible ? C’est de l’arnaque cette boutique, pourquoi je ne rentre pas dans du 38 ? »

Énervée, agacée vous sortez de la cabine en fusillant la pauvre conseillère de vente d’un regard de braise et vous quittez l’endroit, en prenant votre air le plus hautain.

Vous passez devant une boulangerie, les vapeurs de brioches chaudes vous enivrent et vous succombez avec délice à une gourmandise bien méritée devant tant d’injustice !

Il y aurait encore de nombreuses situations à la Bridget Jones à évoquer.

Des tranches de vie que nous connaissons toutes, des épisodes que nous avons vécu et que nous vivrons encore.

J’ai souhaité évoqué ce syndrome pour vous inciter à toujours à  choisir le côté positif de la vie.

Oui, on peut être blessées, oui, on peut être maltraitées, oui on peut souffrir d’une trahison.

 Une fois la rage, les pleurs et la déception digérés, il faut entrer en résilience et se remettre en selle ! 

Continuer, aller de l’avant, faire aboutir ses projets est la meilleure manière de mettre à mal vos traumatismes. 

Et puis, plus vous avancerez,  plus les médisances et la méchanceté vous laisseront de marbre. Profitez de ces occurrences pour vous forger un mental d’acier. 

Et pourquoi pas lire ou relire le journal de Bridget ?

Champagne

Lorsque le syndrome de Bridget Jones me touche, une fois les chips avalées,  je me réfugie dans la lecture et je vous laisse avec ces mots.

Le fait que l’homme distingue le bien du mal prouve sa supériorité intellectuelle par rapport à tout autre  créature. Mais le fait qu’il puisse mal agir prouve l’infériorité de son esprit.

Marc Twain

Vous sentez-vous par moment comme une « Bridget Jones » ? Je serai ravie de partager vos maux et vos mots !

Suivre:
Partager:

52 Commentaires

  1. Camille
    17 novembre 2019 / 22 h 39 min

    Bonsoir Corinne, une amie proche m’a dit : » tu connais la provinciale ? » et non je ne connaissais pas. Elle m’a conseillée de venir vous lire, je parcours votre blog depuis un long moment et je suis tellement agréablement surprise de ce que je lis que j’ai eu envie de vous parler. Vous avez un style unique et vos écrits sortent du lot vraiment . Je viens d’avoir 59 ans et je suis lasse de ces blogueuses qui ne présentent que des tenues publicitaires sans aucun intérêt. Je suis très contente d’avoir pu découvrir votre blog. Je ne suis pas habituée à laisser des commentaires mais sachez que je vous lirai régulièrement avec beaucoup d’intérêt.

    • Corinne
      Auteur
      18 novembre 2019 / 14 h 37 min

      Bonjour Camille, je vous remercie infiniment pour votre message. C’est super gentil . Je vous remercie doublement d’avoir pris le temps de laisser un commentaire. A très vite pour la suite. Bien à vous.

  2. 17 novembre 2019 / 21 h 48 min

    Oui, nous pouvons toutes être des bridgets un jour ou l’autre 🙂
    Dans le style expression de matuzalhem, bien souvent moi je me dis : un coup de barre, Mars et ça repart!
    bises

    • Corinne
      Auteur
      17 novembre 2019 / 22 h 19 min

      Hello Sophie, j’adore cette expression que j’avais oublié ! Et les mars vont bien avec Bridget ! Bonne soirée bises

  3. 17 novembre 2019 / 19 h 25 min

    Haha j’adore! Tu me fais bien sourire et je t’imagine tout du long!!… Je ne sais quelle attaque tu as subie mais ces piques engendrent un bien joli article! En fait je cherche une box que tu as présentée sur Insta qui paraît-il va bien avec mon dernier article😄 je vais aller voir sur insta. Bisous et bonne soirée!

    • Corinne
      Auteur
      17 novembre 2019 / 20 h 38 min

      Bonsoir Isa, je ne pense pas avoir parlé de box sur Insta ? ou alors je perds la tête , ce qui serait possible !!! Il faut toujours prendre les revers avec le sourire et c’est ce que je fais ! En plus j’adore Bridget ! Bises

  4. 12 novembre 2019 / 8 h 45 min

    Je découvre ton billet ce mardi, je te suis sur FB et You tube, mais mon abonnement sur ton blog a du disparaître, je vais allez voir

    Ton billet m’a bien fait sourire, et réfléchir aussi. Tu as raison il faut essayer de voir le positif dans chaque tracas, et s’en servir pour balayer les mauvaises ondes qui peuvent nous gâcher notre journée

    Belle journée à toi

    • Corinne
      Auteur
      17 novembre 2019 / 22 h 22 min

      Hello, je n’avais pas vu ton commentaire, pour le blog certaines me disent que leur abonnement a disparu, je ne comprends pas. Le plus simple serait de te réabonner. J’essaie toujours de voir le coté « plein de la bouteille », voir toutes les belles choses qui m’arrivent et continuer mon chemin . Ce n’est pas toujours facile mais j’y arrive et le travail m’aide beaucoup. Je suis d’une nature joyeuse et je refuse de me laisser aller ! Belle soirée

  5. 12 novembre 2019 / 8 h 27 min

    Hello ! Quel billet sympathique et drôle ! Merci

    • Corinne
      Auteur
      17 novembre 2019 / 22 h 26 min

      Merci ! contente de t’avoir fait rire ! Bonne soirée

  6. Magalie
    12 novembre 2019 / 8 h 22 min

    Bonjour, une amie m’a conseillée de lire votre blog et je le découvre. Vraiment bravo j’ai lu quelques articles et je le trouve savoureux et délicieux. Enfin un blog pour les « quinquas » que nous sommes qui change de l’éternelle revue de mode . J’apprécie votre façon de voir les choses et la fluidité de votre écriture. A suivre donc…

    • Corinne
      Auteur
      17 novembre 2019 / 22 h 27 min

      Bonjour Magalie, merci beaucoup et bienvenue sur ce blog. Je suis ravie qu’il vous plaise. J’essaie de proposer des sujets variés. A très bientôt

  7. 11 novembre 2019 / 23 h 10 min

    Bonsoir ma Corinne ! Ha enfin je prends le temps de venir lire le blog des amies 🙂 Comme tu m’as fait rire ! Comme je me suis retrouvée dans ce que tu dis ! Les Bridget, je les ai lu, vu, et relu, et revu !!! Mais oui, bien sûr que nous sommes toutes des Bridget : celles qui ne l’avouent pas se mentent à elles-mêmes 😉 Personnellement, la vie elle-même s’est chargée de m’offrir des « secondes chances » « grâce », mais oui « grâce » à la maladie, à plusieurs reprises dans ma vie. Et sans l’humour, que ferions-nous ? C’est l’élément indispensable pour traverser ces moments pénibles. Des personnes malveillantes, il y en a tant, mais ne leur donnons pas plus d’importance encore en nous laissant démoraliser, car elles n’en valent pas la peine. Merci beaucoup pour ce joli billet tellement plein de positivité <3 Je t'envoie tout plein de bisous ma Corinne et te souhaite une très belle soirée ! Nathalie.

    • Corinne
      Auteur
      12 novembre 2019 / 8 h 16 min

      Hello Nathalie, oui il faut une bonne dose d’humour quelquefois ! Et c’est en adoptant une attitude positive que nous pouvons et devons réagir. Il ne sert à rien de vouloir changer les gens ! Quand à Bridget Jones je pense qu’elle fait l’unanimité car nous nous sommes toutes confrontées un jour ou l’autre à une de ces situations ! Belle journée ma belle.

  8. 11 novembre 2019 / 12 h 05 min

    Ah Bridjet Jones !!! J’en aurai trop à raconter pour ma petite main mais comme elle je me relève toujours! Très sympa ton article !
    Bon lundi férié

    • Corinne
      Auteur
      12 novembre 2019 / 8 h 13 min

      Hello Solange, nous sommes toutes des Bridgets ! J’espère que tu vas mieux ! Bises

  9. Marie Jeanne
    11 novembre 2019 / 9 h 17 min

    Coucou Corinne,
    Bravo pour cet article qui m’a fait sourire en me remémorant Bridget Jones et tout ses déboires ( merci pour la photo de la grande culotte MDR )
    Nous avons certainement vécu des situations identiques mais ce qu’il faut retenir c’est premièrement ne pas se prendre trop au sérieux, rire de tout et de rien, se faire plaisir sans culpabiliser, profiter de la famille et des amies sincères et surtout rester positif. La vie est trop courte pour se gâcher la vie avec des bêtises et des personnes qui ne nous apportent rien.
    Merci de nous avoir rédigé un article nouveau et humoristique à la fois, çà change et çà fait du bien.
    Bonne journée
    Bises

    • Corinne
      Auteur
      11 novembre 2019 / 9 h 30 min

      Hello Marie-Jeanne, oui il ne faut pas se prendre au sérieux et comme tu dis, la vie est trop courte pour la gâcher avec des chimères ! Je suis contente de t’avoir fait sourire en tous cas ! La culotte de Bridget est mémorable ! Bonne journée

  10. 11 novembre 2019 / 8 h 28 min

    Coucou Corinne ! Oh mais qu il est EXCELLENT ce billet !!! Un grand bravo ! Vraiment ! Je me suis retrouvée dans toutes les situations. Tellement vrai….je te fais un bisou et surtout ne baisse pas les bras face à ces attaques qui te rendent plus forte, la preuve ce super billet. Gros bisous

    • Corinne
      Auteur
      11 novembre 2019 / 9 h 31 min

      Bonjour Hélène , il faut tout prendre en dérision, sinon on se rend malade et je n’ai pas l’intention du tout de baisser les bras ! Belle journée

  11. Isabelle
    10 novembre 2019 / 23 h 01 min

    Un billet très positif et bienvenu, nous sommes toutes et tous des Bridget Jones et les petits maux peuvent parfois être lourds à supporter, ce n’est pas toujours facile de positive mais c’est primordial pour ne pas se laisser abattre, et lire des billets comme le tien, plein d’humour et de bonne humeur, ça fait partie des petits plaisirs qui permettent de relativiser, il y a beaucoup de choses que l’on sait mais on a souvent besoin qu’on nous les rappelle
    À bientôt 😘

    • Corinne
      Auteur
      11 novembre 2019 / 9 h 33 min

      Bonjour Isabelle, merci beaucoup pour ce témoignage. Comme je l’ai dit plus haut il faut relativiser la bétise humaine et rester positif ! Bridget Jones est un modèle de …. ce qu’il ne faut pas faire ! Mais elle a le don de me faire rire et je revoie ses films avec bonheur ! Bonne journée

  12. Stephanie
    10 novembre 2019 / 18 h 47 min

    Bravo pour ce billet qui montre que nous sommes humains et vulnérables. Les petits tracas et les agressions extérieures provoquent des émotions. Le problème c’est qu’on ne peut pas toujours dialoguer sereinement avec la personne, surtout s’il s’agit d’une attaque masquée ou une pique acerbe. Ce qui nous fait mal provoque une émotion de tristesse, de colère en général. Alors on rumine et on retourne les pensées sans arrêt avant de se calmer avec de la nourriture en général. Identifier qu’on est impacté et décider de se dépolluer le mental en conscience en portant notre attention sur ce qui est source de plaisir et de satisfaction. Je préfère cette solution mais je sais que dans certains cas, il faut du temps pour y parvenir.

    • Corinne
      Auteur
      11 novembre 2019 / 9 h 34 min

      Hello Stéphanie, lorsque l’on s’attaque à ton travail et à ton intégrité ce ne sont plus des « petits tracas ». Effectivement on rumine et je pense qu’il faut être très fort pour passer outre. Mais j’y travaille et je suis soutenue par des personnes comme toi comme Muriel qui me font avancer. Bises

  13. 10 novembre 2019 / 16 h 22 min

    J’ai adoré …..il faut rester positive pas toujours facile

    • Corinne
      Auteur
      11 novembre 2019 / 9 h 35 min

      Bonjour Jane, merci oui c’est ma devise toujours aller de l’avant ! bonne journée

  14. Visiteuse
    9 novembre 2019 / 18 h 29 min

    Il faut croire que Bridget Jones soit un archétype hilarant de la femme moderne.

    Pour ma meilleur amie c’est la séquence « dinde au curry » qui la caractérise ainsi qu’un autre personnage dans la Belle du Seigneur » : quand elle fait sa « Deumette », ou alors comme dans un bouquin de Kate Atkinson : « j’ai mal à l’âme ».
    Chaque année, je lui demande avant Noël : « alors tes préparatifs de la dinde au curry, s’annoncent comment ? ».

    Pour ma part, mes ressemblances avec Bridget ce sont les gaffes verbales, les actes manqués et aussi la cuisine. Non mais quelle rigolade !

    J’oublie toujours mes ratages et pleine de bonne volonté, je teste des choses nouvelles. Je dois dire que même en suivant à la lettre une recette, l’arrivée est rarement comme sur la photo.

    Une année à Noël, j’avais dit à ma belle mère de ne pas s’occuper du dessert.
    Pleine d’ambition et d’amour en partage 🙂 , j’ai confectionné une bûche au chocolat/orange hyper simple pourtant. OH quelle bizarrerie ! Cette bûche ressemblait à un animal : entre le rat et le cochon. J’ai eu un sacré fou rire, car plus j’essayais de la sauver, plus la bestiole faisait peur à voir !

    Il y a eu aussi ce gâteau aux graines de pavot : mes invités m’ont demandé pourquoi j’y avais mis du sable. Oups !
    Une fois, j’ai voulu faire une spécialité grecque avec des feuilles filo : « pourquoi, mais pourquoi tu nous fais manger du journal, on a déjà eu les nouvelles » … Arf !
    Heureusement ce ne sont pas les mêmes qui servent de cobayes dans ces instants de créativité !

    Enfin bref, une Bridget Jones permet de pas se trop se prendre au sérieux et ça c’est plutôt bien …

    • Corinne
      Auteur
      11 novembre 2019 / 9 h 38 min

      Bonjour chère visiteuse, merci de nous faire partager vos « ratages » ! Nous en avons toutes et effectivement il vaut mieux le prendre avec le sourire ! Effectivement Bridget Jones est un archétype de toutes les femmes avec leurs failles et leurs sensibilités. Merci pour ce témoignage bienvenue ce matin ! Bonne journée

  15. 9 novembre 2019 / 17 h 23 min

    Très sympa ce petit post ! Bon week’end

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 27 min

      Merci Caroline, à bientôt, bon week-end à toi également.

  16. 9 novembre 2019 / 17 h 10 min

    On a toutes en nous quelque chose de Bridget Jones… Et c’est ce qui nous rend humaines, attachantes, femmes fortes et fragiles à la fois. A toi, Corinne, qui aime les chapeaux, je dis chapeau bas devant ta classe et ta parfaite attitude, qui se reflètent dans ton écriture. Bravo, Madame !

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 17 min

      Bonsoir Elisabeth, ton message me touche beaucoup, je te remercie vraiment. Bises

  17. 9 novembre 2019 / 14 h 43 min

    J’ai adoré ton billet et effectivement nous avons toutes connues le syndrome Bridget Jones dans un des domaines que tu décries. Et tu as tellement raison de tourner les choses en dérision et prendre ton courage (et Dieu sait que tu n’en manques pas !) à 2 mains pour te relever encore plus forte!
    Bon week-end, bises

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 16 h 52 min

      Hello Isa, « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fortes » . Je suis positive et trop vieille pour me préoccuper des opinions négatives ! Bon week-end

  18. Martine
    9 novembre 2019 / 13 h 39 min

    Bonjour ma chère Corinne ! Quel plaisir ce fou rire ce matin ! Mais je me reconnais tellement, l’épisode de la cabine d’essayage et cette p… de fermeture éclair je l’ai vécu ! Quand à la gaine j’ai testé et il m’est arrivé une anecdote pas très glamour, en allant dans un lieu d’aisance au restaurant je n’arrivais plus à la remonter ! Bridget Jones en personne n’aurait pas fait mieux !!! Merci pour cet article si drôle et vive toutes les Bridgets Jones que nous sommes ! Très bon week end

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 16 h 52 min

      Coucou Martine, j’imagine la crise dans le lieu d’aisance !!! tu m’as bien fait rire à ton tour ! Merci pour cette bonne humeur, très . bon week-end

  19. Jacqueline
    9 novembre 2019 / 12 h 41 min

    Bonjour Corinne, quel plaisir de vous lire ce matin! Une belle écriture et une touche d’humour pour embellir ma journée, merci

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 18 min

      Bonjour Jacqueline, merci, il faut toujours avoir de l’humour et voir le bon coté des choses ! Bon week-end.

  20. 9 novembre 2019 / 11 h 49 min

    Merci pour ce trait d’humour qui égaie une journée grisounette.
    « Heureux celui qui sait rire de lui-même, car il n’a pas fini de s’amuser » dit l’adage et l’humour est un excellent coup de pouce pour nos capacités de résilience.
    Cette prise de distance, ce pas de côté que tu esquisses gracieusement en disent long sur les qualités d’une personne, tout autant que les bassesses que tu as du essuyer et qui elles, qualifient également leurs auteurs ou disons autrices probablement, en l’occurrence. Chapeau à toi et à Bridget !

    • 9 novembre 2019 / 17 h 06 min

      Très bien dit, Catherine. J’approuve totalement !

      • Corinne
        Auteur
        17 novembre 2019 / 22 h 32 min

        Merci Elisabeth ! Bises

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 20 min

      Hello Catherine Bridget m’a beaucoup aidée, car comme tu as pu lire je connais le film par coeur ! Merci pour tes compliments ,l’humour et une certaine auto dérision m’ont toujours sauvé. Bises

  21. 9 novembre 2019 / 11 h 48 min

    Bonjour Corinne,
    Rares sont les fois où je réagis à un article. Certes je visite régulièrement votre blog que j’aime beaucoup tellement vos articles sont réalistes et dans lesquels je m’y retrouve. Je dirais même que votre plume est apaisante. Vos articles sont empreints de sérénité contagieuse !!!😉
    Effectivement’ nous sommes toutes des Bridget Jones en puissance. je me suis retrouvée dans chacune des situations et notamment lorsque je ne rentre pas dans un vêtement d’une taille que je me suis fixée et qu’en sortant de la boutique je m’installe SANS SCRUPULES dans un salon de thé 😊😊 pour me repentir toute la soirée. Bref, ainsi va la vie mais comme vous le dites si bien petit malheur comparativement à ceux qui luttent tous les jours contre un surpoids, une maladie, le chômage, le deuil ……..
    Merci encore et excellent week end prolongé.

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 22 min

      Bonjour, merci d’avoir pris le temps de laisser un petit mot. Vous savez que j’aime le dialogue avec mes lectrices. Je vois que nous avons les mêmes valeurs !!! la gourmandise m’a toujours aidée pour surmonter le choc des cabines d’essayages certains matins ! Bon week-end à vous.

  22. 9 novembre 2019 / 11 h 05 min

    Bonjour Corinne, on a toutes quelque chose de Bridget Jones 😉 comment ne pas se reconnaître dans ces différentes situations ? Il faut relever la tête et avancer avec une petite dose d’humour et une pincée d’autodérision.
    Un joli billet si vrai
    Un bon weekend

      • Corinne
        Auteur
        17 novembre 2019 / 22 h 34 min

        L’humour aide toujours ! bises

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 23 min

      Hello les amies, merci pour ces encouragements. Bridget m’a inspirée ! Bon week-end. Vous devez regretter vos vacances au soleil ! Bises

  23. Christine
    9 novembre 2019 / 10 h 55 min

    Bonjour Corinne, que dire ? votre article me touche et me parle beaucoup. Je suis admirative de votre plume toujours impeccable et de votre humour qui donne un ton unique à votre blog. Vous parler de mes maux serait trop long ! Je voulais juste saluer votre façon d’écrire et vous dire que je suis une fidèle lectrice de l’ombre comme vous dites. Ce matin, cet article m’a donné envie de passer outre mes réticences pour vous laisser un commentaire et vous féliciter pour ce blog si différent et que je suis avec beaucoup de plaisir.

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 24 min

      Bonjour Christine , quel plaisir de lire une lectrice de l’ombre ! Merci d’avoir franchi le pas. Et avec de tels compliments je ne peux que vous remercier de me lire. Belle soirée et à très bientôt pour d’autres sujets.

  24. 9 novembre 2019 / 10 h 54 min

    Hello corinne, j’adore ! ce billet est plein d’humour et de positive attitude. Bravo ! Tu m’as bien fait rire ! en tout cas, à chaque fois que la vie nous donne des coups, il faut absolument digérer ce qui nous arrive et ensuite rebondir. c’est ce que j’essaie de faire. Je pense tellement à ceux et celles qui souffrent vraiment et qui voudraient être à ma place … bon week-end et vive Bridget Jones ! bisous.

    • Corinne
      Auteur
      9 novembre 2019 / 17 h 26 min

      Hello Sandrine, oui nos petits maux qui nous mettent à mal ne sont que des broutilles comparés aux vraies douleurs. Conservons notre attitude positive et pensons à nos jolis projets ! Bon week-end et bonne dégustation de jambon ! Bises

Envie de commenter ? N'hésitez pas , vos commentaires sont un plaisir et vous aurez une réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?