Le métier de créateur de contenu 

Que faites-vous dans la vie ?  Vous êtes retraitée ? Non, je  suis créatrice de contenu. Et là, je vois les yeux de mon interlocuteur qui s’agrandissent et au bout de quelques secondes il me demande invariablement : “ c’est quoi exactement ? “ 

Qu’est-ce qu’un créateur de contenu ?

Le-métier-de-créateur-de-contenu

Pour beaucoup c’est un métier inconnu. Pourtant il est apparu depuis environ 15 ans avec l’avènement d’internet. Et je peux vous affirmer que c’est un vrai travail. 

Un créateur de contenu est un homme ou une femme qui propose du contenu sur le net. Via un blog ou une chaîne YouTube. 

Il y a donc 4 sortes de créateurs de contenus

  • Les blogueurs
  • Les youtubeurs
  • Les rédacteurs Web
  • Les podcasteurs

Le Podcast d’Isabel Kehr

createur contenu

Un petit aparté pour vous inciter à vous abonner au Podcast d’Isabel. Elle a eu la gentillesse de m’inviter à participer à un épisode, que vous pouvez retrouver en cliquant sur ces liens.

Isabel est une créatrice de contenu qui publie sur son blog et qui vient de créer son Podcast. Elle traite particulièrement de la ménopause avec un ton particulier, joyeux et bienveillant. Son Podcast est très enrichissant pour toutes les femmes.

La rédaction Web

Là encore un nouveau métier qui fait des émules. La rédaction web consiste à écrire un article pour une marque en échange d’une rémunération. C’est un travail très enrichissant mais qui demande une bonne connaissance de la langue, de la grammaire et un esprit de synthèse et d’analyse. 

Comment sont rémunérés  les créateurs de contenu ?

Plusieurs rémunérations sont possibles. 

L’envoi de produits

La plus courante pour les créateurs les moins prestigieux se fait par l’envoi de produits gratuits. C’est un avantage mais une crème de jour ne paye pas les courses au supermarché ! Donc on appelle cela des avantages en nature mais pas une rémunération. 

Le paiement d’un article de blog 

Il arrive que des marques proposent une rémunération en échange d’un article de blog mettant leurs produits en avant. 

Là, les rémunérations diffèrent suivant la notoriété du blogueur ou du YouTubeur. 

Les marques ont des outils très précis qui montrent la notoriété d’un blog et proposent des rémunérations en adéquation avec celle-ci. 

L’affiliation

Lorsque vous achetez un produit proposé par votre blogueur préféré, ce dernier touche une mini commission sur vos achats. Pour le consommateur cela ne change rien au prix, pour le blogueur ou youtubeur il gagne quelques centimes.

Le paiement d’une vidéo YouTube 

Certaines marques sponsorisent des vidéos en envoyant des produits gratuitement ou en offrant une rémunération pour la création d’une vidéo. 

Concernant YouTube c’est encore plus flagrant que pour un blog. Les salaires des YouTubers peuvent monter très très haut en fonction du nombre d’abonnés mais surtout du nombre de vues. 

Certains YouTubeurs gagnent des sommes astronomiques. Je connais des  youtubeuses qui ont démissionné de leur emploi salarié pour se consacrer à leurs vidéos. Là on ne parle plus d’un produit offert mais d’un vrai salaire. 

Plus une vidéo est vue et partagée, et commentée, plus YouTube la met en avant. C’est un cercle vertueux, plus vous avez de vues et de commentaires plus vous progressez.

Le métier de créateur de contenu et le fisc 

Et oui ! ne pensons pas que l’argent gagné soit de l’argent de poche ! Pour être créateur de contenu, il faut se déclarer et payer charges et impôts. 

La plupart se déclarent en auto-entreprise. Pour les autres, les plus célèbres en société. Et comme entrepreneurs, les créateurs de contenu paient 25 % de charges sur leurs rémunération + les impôts sur les revenus. 

Donc pour un créateur lambda qui gagne 300 euros pour un article de blog, il lui restera avant impôts 300 euros – 25 % = 225 euros. Somme qui sera bien évidemment ajoutée à la déclaration fiscale.

D’aucuns diront que c’est une belle somme. Certes, mais un blogueur sérieux passe énormément de temps à produire un article. Quand je parle de blogueur sérieux ce sont ceux et celles qui produisent des articles conséquents avec un travail important de recherche et de rédaction.

La législation en matière de création de contenu

La législation est claire que ce soit sur YouTube, sur un blog ou sur Instagram , le créateur est tenu d’indiquer clairement que l’article ou le post est monétisé. Peux le font et sont donc hors la loi. Quand un article est rémunéré la personne doit le signifier clairement sur ses posts.

Le travail d’un blogueur

Le travail d’un blogueur se décompose ainsi

  • Trouver un sujet
  • Cherchez les mots clés pour le référencement de l’article
  • Rédiger un brouillon
  • Lire et relire ses écrits pour corriger fautes et syntaxe.
  • Trouver ou prendre des clichés
  • Promouvoir son article sur les différentes plate forme Pinterest, Instagram Facebook
  • Puis une fois ou deux par mois envoyer une newsletter à ses abonnés. La newsletter impliquant un autre travail de rédaction.

Toutes ces actions prennent entre 20 et 30 heures de temps par semaine pour un travail correct. 

Le travail d’un créateur de contenu sur YouTube

Le-métier-de-créateur-de-contenu

Pour YouTube il y a deux cas d’école. Le youtubeur qui produit des vidéos pour son plaisir. Et celui qui en fait son métier. Comme pour les blogs les rémunérations peuvent énormément fluctuer. 

La formation :  étape indispensable sur YouTube

Pour exister sur YouTube la première chose à faire est de se former.  Si vous vous lancez la fleur aux dents vous allez à la catastrophe.  Il existe pléthore de formations gratuites mais les plus sérieuses sont payantes. Donc c’est un investissement pour l’avenir mais un investissement conséquent. 

  • Se former à l’utilisation d’une caméra 
  • Se former au tournage et aux prises de vues
  • Se former à la lumière et au cadrage
  • Se former au graphisme pour les vignettes

Ensuite il faut également se former au montage et là c’est encore un autre métier ! Et très délicat.

Savez vous que le montage d’une vidéo de 15 minutes peut prendre 8 heures de travail ? 

Les a priori sur les créateurs de contenu 

J’entends souvent des personnes se gausser de ce genre de métier qui semble plus une distraction qu’un véritable emploi. Surtout par les personnes de ma génération qui souvent ont du mal à comprendre qu’il existe d’autres formations que médecine, pharmacie, professeur de lettres ou fonctionnaire.

Pourtant c’est un vrai métier, nouveau certes mais métier à part entière. 

Mon investissement en tant que créatrice de contenu

A l’origine j’avais créé le blog par amusement. Puis au fil des années et des propositions de contrats c’est devenu mon métier. Un autre métier pour lequel je me suis formée.

Je passe le plus clair de mon temps sur mon ordinateur tant pour le blog que pour YouTube. Pour produire un article de blog et une vidéo par semaine je travaille du lundi au samedi. Mon agenda est très précis car j’aime être organisée pour pouvoir vous offrir des articles et des vidéos régulièrement.

Lorsque je ne travaille pas pour mes contenus, je suis des formations en vidéo ou en présentiel. Cette année mon objectif est de me former à la prise de vue cinématographique pour mes vidéos.

L’âge des créateurs de contenu

Inutile de tergiverser, l’âge moyen d’un créateur de contenu est la trentaine. 

Que ce soit sur les blogs ou sur YouTube les jeunes foisonnent et il m’arrive d’entendre des Youtubeuses quarantenaires s’interroger sur leur légitimité à œuvrer sur le net ! 

L’avenir des créateurs de contenu senior

Le-métier-de-créateur-de-contenu

Désolée d’employer encore une fois ce terme mais je n’en trouve pas d’autre malgré une longue recherche dans mon dictionnaire des synonymes ! 

Si je voulais faire de l’humour je pourrai employer le terme dinosaure qui semble approprié en matière de nouvelles technologies ! 

Donc, quid des dinosaures du net dont je fais partie ! 

Et bien pas grand chose ! 

Si quelques marques nous sollicitent pour des billets bien spécifiques, d’autres sont beaucoup plus craintives de peur de gâcher leur image. 

Entre une jolie jeune femme de 30 ans à la plastique parfaite et une mamie de 60 ans qui a subi les ravages de la ménopause, certaines agences de communication sont très frileuses ! Pourtant les mamies ont beaucoup de potentiel !

Sur les blogs les dinosaures peuvent se dissimuler derrière leurs écrits et ne pas s’exposer. Mais à l’heure des réseaux sociaux ne pas s’exposer revient à rester dans les oubliettes des algorithmes divers et variés. 

Sur YouTube ces mêmes dinosaures multiplient les brushings, et les ravalements de façade pour être à peu près présentables.

Et oui ma  pauvre Lucette,  exister dans un monde où le « jeunisme » est roi s’apparente au parcours du combattant. 

Pourtant je pense souvent à ma mamie qui, si elle était encore  là, serait époustouflée de me découvrir dans le poste une fois par semaine ! 

Jusqu’où peuvent aller les créateurs de contenu senior ?

Nous recevons un grand nombre de propositions pour des cosmétiques anti-âge , anti-rides, hydratants, repulpants, régénérants, lissants, raffermissants, amincissants !

Lire ou relire l’article

Une marque à découvrir Ligne D cosmétiques

Nous recevons également des offres pour des protections pour fuites urinaires ou pour des baignoires à portes ! 

J’ai récemment participé à une campagne rémunérée pour le journal Notre Temps. Un journal que j’ai découvert à cette occasion car je lis peu de magazines. Et Notre Temps avait ciblé des blogueuses senior !

Peu de créateurs de contenus senior deviennent des égéries de marques de prêt à porter prestigieuses !  Les seuls qui tirent leur épingle du jeu sont les YouTubeurs senior voyage mais ils se comptent sur les doigts d’une main.

Depuis quelques mois les marques de lingerie s’intéressent de près à des stéréotypes pour se donner bonne conscience et édulcorer leur communication. Ils ciblent les « seniors » et les « rondes » !

Ces marques de lingerie ont pris le pari pour redorer leur blason de proposer à des créateurs de contenu atypique c’est-à-dire ni jeunes ni minces de poser pour la marque. Et nous voyons certaines blogueuses ou youtubeuses se jeter frénétiquement sur ce genre de collaborations en s’exposant à moitié nues sur les réseaux pour présenter telle ou telle marque de lingerie.

Chacun appréciera le bien fondé de ces campagnes de publicités et la propension de ces dames à s’y prêter.

Etre ou ne pas être un créateur de contenu

Oser dépoussiérer notre image de senior pour devenir créateur de contenu est une gageure et … un bonheur. 

Car, outre le fait d’être rémunéré pour produire un travail passionnant, cette activité permet de rester actifs, de se former, d’évoluer et d’apprendre au fil des jours. 

Mais encore faut-il passer outre les jalousies, les railleries et les anathèmes. Et souvent, je vous l’assure, il faut savoir se blinder face à des attaques méchantes et gratuites sous couvert d’anonymat derrière un écran. 

La lettre de Catherine Dame mature

createur contenu

Mamie t’emmerde bébé

Catherine Berra

La newsletter de Catherine Dame Mature

Catherine Youtubeuse senior vient de publier une lettre sur sa newsletter dans laquelle elle répond à des attaques sur son âge. Je vous invite à la lire. Outre son talent d’écriture Catherine a trouvé les mots justes pour répondre à ces railleries méchantes et gratuites.

Il faut également subir les plagiats, vos bonnes idées « piquées » et republier par d’autres. Pour pallier cet inconvénient il faut déposer sa marque à l’INPI , la seule façon de se protéger. Et cela a également un coût.

Le travail d’un créateur de contenu est un métier qui demande comme tous les métiers de l’investissement et du travail. Mais c’est une activité passionnante voire chronophage qui mérite d’être connue et démystifiée. 

Cette activité permet également de rester active, de se former, d’apprendre , de combler notre curiosité et notre culture générale. C’est un excellent anti-âge ! Il faut simplement éviter de tomber dans certains excès à mon sens réservés aux jeunes.

Vous l’aurez compris, si certains créateurs de contenu vivent largement de leur labeur, pour la grande majorité c’est une activité à temps partiel. 

J’espère vous avoir éclairée sur le métier de créateur de contenu et peut-être vous avoir donné l’envie de vous lancer. Car il n’est jamais trop tard même pour les dinosaures ! 

le dressing parfait

Merci d’avoir lu cet article

Si ce billet vous a plu, vous pouvez aussi télécharger GRATUITEMENT l’atelier

Le dressing parfait

Vous avez aimé ce billet ? Merci de le partager !

19 commentaires

  1. Merci Corinne pour cet article très intéressant sur un sujet que je ne connaissais pas vraiment et aussi sur ton travail. J’ai également bien aimé la Newsletter de Dame Mature. Les commentaires critiques et méchants sont facilités sur les réseaux dits « sociaux », sous le couvert de l’anonymat, et méritent, comme une lettre anonyme, directement la poubelle !
    Merci pour ton blog, tes conseils et ton attitude positive en toute circonstance.
    Prends bien soin de toi,
    Cordialement,
    Marie-Louise

  2. Coucou Corinne!! oui merci de nous raconter ton métier ta passion, nous nous lisons est on ne mesure sans doute pas tous le travail fournis pour trouver une nouvelle idée la rédiger est être sur qu’elle plaira, sans doute il y à de la réécriture recommencer à zéros pour avoir le meilleur, tu es top est j’aime lire tes articles , merci de nous avoir fait partager les mésaventures de DAME NATURE je la suis aussi j’adore. belle journée à toi et aux lectrices. Fanfan

  3. Encore un article très intéressant que j’ai pris grand plaisir à lire!
    Je vais d’ailleurs le partager immédiatement sur ma page FB et sur LinkedIn !

  4. Bonjour Corinne, cela se ressent en venant sur votre blog. Comme dans tous les métiers, c’est ce qui fait la différence. Il y a beaucoup d’engagement, de passion, de dur labeur dans tout ce qui semble si « naturel » et couler de source. J’apprécie vraiment la qualité, la bienveillance et la bonne humeur de votre travail sur les différents supports. Bravo!

  5. Coucou Corinne, tu as raison de mettre un coup de projecteur sur tout le travail que demande la création de contenus. On se rend rarement compte de ce que cela implique en temps et en engagement, surtout lorsqu’on propose plusieurs supports comme toi ! Heureusement nous sommes nombreuses à apprécier la qualité de ton travail !

    • Hello je ne suis pas la seule et ce métier est souvent mal connu ! Je suis contente de la reconnaissance de mes lectrices et c’est mon meilleur cadeau ! Bises

  6. merci pour cet article qui éclaire, même moi !! Bon, je fais partie des youtubeuses de petite envergure qui s’amuse sur youtube sans aucune envie de s’investir plus…je préfère la vraie vie mais ne jamais dire « fontaine….etc » car la vie n’est qu’évolution…Bref, je t’embrasse fort et bravo pour l’évolution rapide de ta chaine !!!

  7. Bonjour Corinne. Merci pour cet article bien documenté et qui éclaire sur les activités de créateur de contenu. J’avais lu la lettre de Dame Mature que j’avais trouvée épatante, et si bien écrite. Les raisons pour lesquelles on s’aventure sur les divers supports numériques, quel que soit l’âge, sont diverses et variées. Ce qui devrait, dans tous les cas, être un point commun à tous, producteurs et lecteurs, c’est le respect. Hélas, comme dans la « vraie vie », on ne peut que constater que, parfois, cela fait cruellement défaut. Et l’anonymat dû à l’écran ne fait qu’en rajouter. Alors, zappons les négatifs aussi facilement.
    Ton travail est admirable. Bise 😘

    • Hello Elisabeth , merci pour ton avis, oui le respect est une valeur qui a tendance à se perdre. Mais je ne me plains pas car sur le blog les retours de mes lectrices sont exceptionnels et je sais pourquoi je fais ce métier qui me passionne. Bises

  8. Merci pour ces informations précises sur ce métier dont j’ignore tout !
    Sans doute suis je de ces vieux qui ne voient que divertissement dans tout cela ….
    Non pas que j’ignore le travail que cela demande, ça j’en suis bien consciente, parfois certaines finalités m’échappent

    • Hello Catherine non ce n’est pas un divertissement et certaines personnes plus jeunes que nous en font une profession. La finalité ? En vivre tout simplement . Bises

  9. Bonjour, c’est bien de faire le « point » sur ce métier. Beaucoup ne le connaisse pas en détail. Bonne journée…

Les commentaires sont fermés.