Accueil » VIVRE » Le sourire : le parfum du bonheur

Le sourire : le parfum du bonheur

Le sourire : le parfum du bonheur

Depuis le déconfinement je suis plutôt restée chez moi, ou en balade à la campagne et je n’ai pas eu beaucoup  d’occasions de sourire en public ! Travaillant à domicile je n’ai pas vraiment besoin de sortir et de me mêler à la foule. J’ai opté pour des rendez-vous avec mes clientes par visio conférence. 

Cependant, cette semaine, je me suis hasardée hors de mon havre de paix pour me rendre dans  une jardinerie. Afin de parer mon jardin de  couleurs et de senteurs.

Une impression surréaliste

Je me suis retrouvée sur un parking, faisant la queue pour accéder au magasin et pour respecter les gestes barrières.

En général, je suis d’un naturel enjoué, et j’aime bien aborder des personnes et faire la causette, notamment dans un magasin de fleurs où les passions communes sont propices à la discussion.

Mais là, pas question de parler, ni même de se regarder. J’ai l’impression que porter un masque enlève toute humanité. 

Personne ne se regarde, tout le monde fait ses emplettes rapidement, tête baissée comme dans un univers fantasmagorique.

Je poussais mon caddie sans pouvoir croiser le regard des gens et sans bien évidemment leur décrocher un sourire.

Cette expérience m’a amené à me pencher sur les bienfait du sourire, cet instant qui illumine un regard.

La définition du sourire

D’après le LittréRire sans éclat, par un léger mouvement de la bouche et des yeux. Exprimer, par un sourire, qu’on a pénétré la pensée, l’intention d’une personne. “

D’après le Larousse  : « Le sourire est une expression du visage témoignant en général de la sympathie. Manifester par un sourire son incrédulité.« 

citation sur le sourire

Les différents sourires 

Le sourire enjôleur de votre ado qui doit vous demander une permission.

Le sourire d’une  femme qui se trouve belle devant sa glace.

Le sourire crispé du vendeur qui vous a vu tout essayer dans sa boutique et ressortir les mains vides.

Le sourire d’un enfant qui fait ses premiers pas.

Le sourire émue d’une amie sincère qui vous aime, quand vous lui annoncez une réussite ou une bonne nouvelle.

Le sourire hypocrite d’une (fausse) amie quand vous portez une jolie tenue.

Le sourire égrillard d’un passant assorti d’un petit sifflement quand vous passez devant lui en jupe courte. (bon ça c’est de plus en plus rare !!!)

Le sourire tendre d’un époux qui se souvient de votre date d’anniversaire.

Le sourire penaud  du même époux  qui  a oublié votre anniversaire de mariage !

Le sourire joyeux d’un enfant le premier jour des vacances.

Le sourire béat de votre fils qui découvre qu’il est amoureux.

Le sourire timide d’une jeune fille à son premier rendez-vous.

Le sourire narquois d’un homme qui souhaite vous offrir “un dernier verre”.

Le sourire incrédule de l’amoureuse le jour d’une rupture.

Le sourire de votre mamie qui vous a vu naître et qui vous raconte, une petite larme dans les yeux , ses souvenirs de jeunesse. (ce sourire là vous ne l’oublierez jamais).

Cette liste est loin d’être exhaustive et les poètes ne s’y sont pas trompés en évoquant le sourire.

La galanterie fut telle, que la pudeur pouvait lui sourire ; et ni la décence ni la liberté ne se gênèrent mutuellement

Marmontel

La genèse du sourire

Traditionnellement, le « sous-rire » était considéré comme un « en dessous du rire », qui apparaissait, avec le rire, dans les cérémonies d’accueil, dérivés de la menace, comme une morsure ritualisée par le jeu de rôle.

Le sourire a toujours été proche du rire, cependant leurs perceptions dans la communication sont différents ainsi que les émotions qui les sous-tendent.

Le sourire comme le rire sont des déclencheurs sociaux, une invitation aux échanges, à la détente. 

femme souriante

L’ambivalence du sourire

La langue française garde cet aspect, mais les avis sur le sujet ont changé. Le rire et le sourire ne sont pas toujours en continuité : un grand sourire ne se prolonge pas en petit rire.

Le sourire, à l’origine, est surtout un mouvement de défense, de soumission. Son ambivalence est évidente : il est utilisé lorsque les relations entre les individus sont mal définies, par prudence ou par convention, mais on le retrouve aussi dans les rapports amicaux, bienveillants ou amoureux, ou encore dans la reconnaissance, la connivence.

 Le rire, a contrario, est un comportement réflexe plus agressif, c’est ce que l’on retrouve dans la moquerie ou  une immense joie.

 Il est également présent dans le jeu et la séduction, il permet aussi de briser la glace avec des étrangers. On considère que le rire est une fonction vitale comme l’éternuement ou le clignement des yeux, on ne peut le réprimer. 

Le  rire, contrairement au sourire a une fonction anti-stress,  grâce à  la libération  d’endorphines. Le rire nous fait du bien, il  entraîne des modifications psychologiques : le rythme cardiaque  augmente, les muscles se  relâchent.  Il agit comme un  massage des  viscères.

Donc ne perdons aucune  occasion  de rire ou de  sourire.

Le rire et le sourire comme fonctions vitales

Nous avons un besoin vital de rire ou de sourire. J’en veux pour preuve le succès de ces vieux films que nous connaissons par coeur mais qui nous laissent hilares devant nos postes de télévision les soirs de redifusion.

De Coluche à Audiard, en passant par De Funes ou Bourvil, ces comédiens et ces auteurs, souvent taxés de « ringardise » par une caste pseudo intellectuelle nous donnent du plaisir en nous faisant rire ou sourire.

Le film qui fait sourire

J’avoue sans aucun problème rire à gorge déployée devant « les tontons flingueurs » même si j’ai vu le film une vingtaine de fois et que je connais toutes les répliques par coeur !

Oui, le rire et le sourire sont nos soupapes de sécurité pour pallier des situations de plus en plus stressantes et anxiogènes. Alors, ne nous en privons pas !

Et, il me tarde de pouvoir dire :  » Jetons les masques » !

Et vous, donnez-vous facilement un sourire ?

Le sourire  d'un enfant
Suivre:
Partager:

22 Commentaires

  1. 3 juin 2020 / 22 h 31 min

    Bonsoir!
    Nous nous rejoignons dans ce sentiment de déshumanisation lié au port du masque… Cette situation m’insupporte (je l’évoquais d’ailleurs dans un de mes articles il n’y a pas longtemps, en préambule…) Bas les masques!

    • Corinne
      Auteur
      5 juin 2020 / 9 h 57 min

      Bonjour Julie, oui effectivement cette situation est compliquée, de plus le masque tient chaud et enlève toute humanité ! Je file lire ton article. Belle journée

  2. 2 juin 2020 / 12 h 16 min

    Très bel article Corinne, pour moi le rire et le sourire est indispensable donc même masquée je souris et j’espère que ça se voit dans mon regard !
    Belle journée

  3. Sosobio
    1 juin 2020 / 22 h 38 min

    Bonsoir,
    Merci beaucoup pour ce joli article… En tant qu’aide à domicile, je suis masquée sans arrêt malheureusement. Je n’ai pas le choix. J’essaye de mettre du sourire dans ma voix, dans mes yeux et mes gestes… Mais ce n’est pas si simple. Bonne nuit !!!

  4. 29 mai 2020 / 21 h 17 min

    Coucou Corinne, encore un bien joli billet d’humeur dont tu as le secret. Tu as raison nous avons bien besoin de contacts et de chaleur humaine, le sourire en fait parti et nous en sommes privés, ce n’est pas facile. Heureusement nous pouvons faire passer beaucoup de choses par les yeux …
    Bon week-end, bisous

  5. 29 mai 2020 / 20 h 04 min

    Coucou Corinne ! 🙂 Ho mais oui, le sourire est tellement « bon » : il met de bonne humeur, pour moi, c’est indispensable. Le rire encore plus : ne dit-on pas qu’une journée sans rire est une journée de perdue ? Hé bien je confirme : on en a besoin 🙂 Moi aussi j’ai hâte de pouvoir « jeter le masque » ! 🙂 Je t’envoie de gros bisous et te souhaite une bonne soirée ma Corinne <3 Nathalie

  6. 28 mai 2020 / 16 h 36 min

    Bonjour Corinne, le sourire est une de premières réactions d’une bébé et quel bonheur lorsque ce lien s’établit ! C’est vrai, avec les masques, nous sommes comme des robots neutres et sans aucun signe qui pourrait traduire un sentiment. Et pourtant, un petit sourire facilite le contact…Nous, les matchingpoints, nous aimons sourire ET rire, pour nous c’est le symbole d’un bien-être en famille et entre amis.
    Un bon weekend de Pente-côte déconfiné !

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 19 min

      Bonjour les amies, oui c’est exactement ça des robots sans expression ! Enfin nous commençons à en voir la fin. Bon week-end.

  7. HELENE DALLA LONGA
    28 mai 2020 / 13 h 16 min

    Bonjour, j’habite à la campagne et nous avons l’habitude de dire bonjour et de sourire. Mes enfants sont maintenant partis dans une grande ville et les gens nous ont pris pour des ahuris pour ne pas dire autre chose hahah ! la première fois que l’on a dit bonjour à des inconnus . Mais ma fille a gardé l’habitude de sourire et ce qu’elle croyait être un signe d’infériorité dans l’entreprise où elle travaillait est au final un avantage : Les gens lui parlent plus facilement y compris le grand patron. Je suis toujours amusée de voir les personnes agées ou les enfants lui adresser la parole quand nous sommes au musée ou dans les lieux publics.
    Je voudrais dans cette période difficile, que l’on mette sans difficulté les masques pour nous protéger et cela devrait être plutôt un signe de coquetteries, un nouvel accessoire de mode. Prenons les choses avec bonne humeur et acceptons ce que l’on ne peut changer.

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 21 min

      Bonjour je suis totalement d’accord avec vous, je me souviens de ma fille qui devait avoir 8 ans, à qui j’avais appris à dire bonjour, au revoir , merci, qui était très étonnée que personne ne lui réponde quand elle disait bonjour. Je pense que sourire aide aux relations humaines et il faut continuer à le faire même sous un masque ! Belle journée

  8. caroline ida ours
    28 mai 2020 / 12 h 51 min

    Tellement d’accord… sauf que depuis le début du déconfinement, le sourire est plus difficile à garder
    Bises

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 22 min

      Salut Caro; oui mais je te fais confiance tu as toujours le sourire. Bises

  9. Catherine senti mots
    28 mai 2020 / 9 h 23 min

    Magnifique article , Corinne et je t’en remercie. Pour se convaincre de la valeur des sourires, pensons à l’assiduité avec laquelle on guette les premiers de nos petits… et le bonheur éprouvé à leur apparition!
    Bientôt pour toi ….

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 23 min

      Oh merci Catherine, c’est gentil. Oui il me tarde d’avoir un sourire émerveillée devant ma petite fille, le terme approche à grands pas et je pense que mon sourire va s’élargir encore un peu ! Bises

  10. Sylvie
    28 mai 2020 / 8 h 35 min

    Merci Corinne d’illuminer ma journée avec ce sourire ! Une très belle analyse de ce que nous vivons en ce moment hélas. J’espère que votre sourire transparaitra derrière le masque.

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 24 min

      Bonjour Sylvie, je suis d’un naturel enjoué et tout m’émerveille, donc oui mon sourire sera toujours derrière le masque ! Bon week-end.

  11. 28 mai 2020 / 8 h 30 min

    Bonjour Corinne, INDISPENSABLE à la vie le sourire ! rire, sourire font partie de ma vie, cela me permet de voir la vie de façon positive, car je vois la vie positive, toujours ! ca me permet d’avancer….Attention, je ne souris pas bêtement à tout va, mais j’aime offrir mon sourire à l’autre… Les gens qui ne souris pas m’attristent et limite ne m’intéressent pas. C’est un peu violent ce que je dis mais c’est vrai, le sourire est à la porté de tous, pas besoin d’être riche, cultivé pour offrir un sourire…et en plus il illumine le visage tout en communiquant de la bienveillance…C’est mon humble avis. merci pour ce joli article Corinne…

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 25 min

      Coucou Hélène, tu as une très bonne analyse que je partage. Un sourire ne coûte rien et c’est tellement plus agréable de vivre auprès de personnes souriantes. bises

  12. 28 mai 2020 / 8 h 03 min

    coucou Corinne, oui je donne facilement un sourire. Et j’adore rire ! d’ailleurs nous rions beaucoup ensemble ! par contre, je déteste la situation que nous vivons actuellement. Nous sommes tous cachés derrière un masque qui nous empêche de communiquer normalement avec les autres. Ça me perturbe tellement que je n’ai plus envie d’aller dans les magasins. cette situation est surréaliste … bonne journée. bisous.

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 27 min

      Hello ma belle, oui nos fou-rires nous font un bien fou ! Je suis comme toi je n’ai pas mis un pied en ville depuis le déconfinement, je n’ai pas envie de vivre derrière un masque donc j’évite la foule. Bon week-end.

  13. 28 mai 2020 / 8 h 01 min

    Le rire est le propre de l’homme écrivait Bergson et c’était le sujet de mon bac de français donc ton article sur le sourire me l’a évoqué. Les sourires authentiques mettent des étincelles dans les yeux alors que le sourire narquois blesse le cœur. C’est l’intention à mon sens et tu décris très bien dans ton article ce besoin fondamental d’être relié aux autres. La bonne humeur est mise à mal car la peur est très présente, elle se teinte de méfiance. J’espère que ton article fera réfléchir aux effets bénéfiques du sourire sur notre santé et celle des autres. Le « sous-rire » c’est intéressant cette référence. Bonne journée bisous 😘

    • Corinne
      Auteur
      29 mai 2020 / 8 h 30 min

      Bonjour Stéphanie, doux souvenirs que le bac Français, moi j’avais eu un sujet sur la littérature du moyen âge ! Et je m’en souviens encore tant j’avais adoré cette épreuve ! Concernant le sourire c’est évidemment un moyen de communication très puissant je pense. Bon week-end.

Envie de commenter ? N'hésitez pas , vos commentaires sont un plaisir et vous aurez une réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?