Accueil » VIVRE » Mon approche de la démarche zéro déchets

Mon approche de la démarche zéro déchets

Mon approche de la démarche zéro déchets

Dans mon article précédent, je vous parlais du lancement du Mini Mag, qui paraîtra une fois par mois en collaboration avec d’autres auteurs.

Un des articles que je publierai aura trait au développement personnel et notamment à ma découverte du Bullet Journal.

Tenir un bujo comme disent les passionnés, n’est pas simplement s’amuser à faire des petits dessins ou être une stakhanoviste des listes et des plannings. Cela découle d’une démarche en développement personnel que j’ai initiée doucement dans ma vie depuis deux ans. 

Et comme ce blog fait partie de ma vie, (il en tient une grande part d’après mes proches !) je vais vous faire partager cette démarche que je mets en place, peu à peu vers une vie plus saine, moins polluante pour la planète et tendant vers le zéro déchet.

Pourquoi ?

Chaque jour, nous creusons un peu plus notre dette envers la planète en consommant davantage que ce qu’elle peut nous fournir. Pourtant, nous pouvons changer cela, il suffit de s’y mettre même individuellement. Le zéro déchet bien plus que le fait de ne générer aucun déchet est une philosophie de vie. Par des gestes simples, on peut consommer mieux, moins gaspiller. Nos enfants, nous remercierons.

Le programme est vaste et il me faudrait une autre vie pour tout recommencer à zéro et faire fi de mes erreurs du passé. Comme je ne peux revenir en arrière, et comme je pense qu’il n’est jamais trop tard pour progresser et s’améliorer pourquoi ne pas m’y atteler maintenant ? 

Cette démarche participe à un changement de vie, à une autre forme de pensée, à une manière de consommer différente.

J’avais tenté de le faire avec la mise en place de la garde-robe capsule, je vous en avais parlé ici. 

J’ai tenu bon pendant un an, puis les sirènes de la consommation m’ont entraînée vers leurs abîmes et j’ai craqué en recommençant à acheter, des trucs inutiles qui prennent la poussière dans mes placards.

Forte de cette affirmation : «  Si tu tombes de ton cheval, remonte en selle tout de suite », j’ai décidé cette année de reprendre mon flambeau et de consommer moins et mieux.

La démarche :

On ne peut pas en une journée passer de la surconsommation au zéro déchet en un clic. C’est une démarche longue, réfléchie et personnelle. 
Si j’ai raté mon challenge garde robe capsule, j’ai réussi celui de ma consommation, je ne mange plus de viande, je n’achète aucun plat préparé, je fais (enfin chéri fait tous les gâteaux , biscuits et pâtisseries) et je consomme bio et surtout local. 
Non cela ne me coûte pas plus cher, je consomme différemment tout simplement. 

J’ai envie au travers de ce blog de partager avec vous mon cheminement et mes expériences du zéro déchet. 

Comment ?

Nous pouvons le faire de multiples manières dans notre vie quotidienne, la méthode est simple : désencombrer, trier, recycler, vendre ou donner.
Je vous ferai partager mon expérience avec des conseils pratiques et des alternatives simples à tous les déchets courants : dans la cuisine, la salle de bain, le dressing.
Je tente en ce moment des recettes pour faire moi-même mes produits ménagers, c’est assez ludique et vraiment économique. 

J’ai déjà depuis longtemps banni tous les produits ménagers par un cocktail vinaigre blanc bicarbonate de sodium et eau chaude et quelques gouttes d’huiles essentielles pour ma maison et, fan de ménage, je peux vous assurer que ma maison est propre et sent très bon ! 

Je vous donnerai mes astuces, je vous parlerai des livres que je compulse pour m’aider dans ma démarche. Et bien sûr quelques recettes ! 
Je pensais le faire via le mini mag, mais comme le sujet est vaste, que je suis très bavarde, que le cheminement est long et pourtant tellement valorisant, je vais ouvrir une rubrique régulière sur le blog. 

Sur le mini mag, je privilégierai les conseils pratiques et les recettes. Et pour aller plus loin et pour avoir un dialogue constructif,  j’ai créé un groupe Facebook intitulé « Développement personnel pour une vie nouvelle« . 

Si vous souhaitez nous rejoindre il suffit de cliquer sur la photo ci-dessous.😀

La philosophie du zero déchet :

Comme je le disais plus haut, tendre vers le zéro déchet est une philosophie de vie, une manière de l’appréhender différemment, mais également une nouvelle façon de penser et de vivre nos relations avec les autres. 
Toutes les actions que j’ai mises doucement en place depuis deux ans, le Yoga, la méditation, la pensée positive, le Reiki, commencent à prendre du sens. 

Je ne crois pas au hasard, je crois que nous induisons ce qui nous arrive et notamment les rencontres que nous faisons. Et ce n’est pas un hasard si la vie a mis sur ma route cette année, les personnes que vous retrouverez dans le mini mag , qui me poussent toutes, à leur manière à devenir meilleure.

Cette rubrique me permettra de partager avec vous, mes recherches , mes inspirations et mes  expériences,   mais également ce qui fait sens pour moi, depuis quelques mois,  la bienveillance,  la communication non violente, la quête de soi et les liens humains plutôt que la consommation à outrance.


A suivre :

Dans les prochains articles sur ce sujet, nous aborderons

  • le zéro déchet en cuisine (avec mes astuces de nettoyage, des recettes, des pistes pour des courses responsables et moins onéreuses),
  • dans la salle de bain, (avec la slow cosmétique, des astuces pour remplacer une grande partie de nos placards !)
  • dans nos dressings (vaste programme !) 
  • sur nos écrans, avec un travail de nettoyage de mails et une approche plus raisonnée de notre consommation de réseaux.

Ensuite nous aborderons, l’aspect psychologique qui découle de ces actions, une vie plus saine, plus minimaliste et moins dispendieuse pour se faire plaisir autrement. Je vous expliquerai comment j’ai mis en place dans mon bullet journal l’an dernier un défi personnel pour pouvoir financer mon escapade à Rome. Tout simplement en réduisant ma consommation de cosmétiques et de produits de beauté !

Êtes-vous sensible à ce mouvement ? Avez-vous envie de mettre en place des actions pour essayer de changer vos façons de consommer ?  Avez-vous déjà mis en place ce genre d’actions ?

Parlons en commentaires ou en privé, je serai ravie d’échanger avec vous.

Et, pour aller plus loin, vous pouvez venir en discuter avec les membres du  groupe privé  Développement personnel pour une vie nouvelle.

C’est un groupe fermé sur lequel vous pourrez poser vos questions, vous exprimer et échanger dans la bienveillance. Vous y trouverez également des contenus exclusifs, des recettes, des astuces, des idées toujours dans le même esprit que sur ce blog.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest !

Prendre conscience qu'il est temps de s'occuper de la planète commence par nos actions.

 

Suivre:

24 Commentaires

  1. Patricia B
    28 janvier 2019 / 19 h 00 min

    Je crois que en vieillissant, s’interroger sur l’état de la planète qu’on va laisser à notre descendance est légitime. Bien sûr qu’ on essaie de tendre vers le zéro déchet : on trie, on composte, on achète en vrac et on cuisine, pas toujours bio, mais de saison. Mais j’attends aussi que l’agro alimentaire face des efforts sur les emballages, pas de surenchère et des materiaux recyclables. Combien de plastiques ne le sont pas encore. Je crois en la force du consommateur pour les pousser à être plus vertueux. De même que je crois aux initiatives citoyennes de toutes sortes qui font souvent plus que nos politiques. J’avais vu sur fb un transport d’enfants en Normandie où il fallait pédaler, avec une assistance électrique, c’est génial, c’est ça qu’il faut encourager.
    Par contre pour l’empreinte carbone pour les voyages j’avoue que je sèche, peut être que Macron devrait moins voyager ou nous inviter à bord…

  2. Sandrine
    25 janvier 2019 / 10 h 33 min

    J’aime beaucoup ton article Corinne. Ta philosophie est bienveillante. J’avoue que je ne suis pas toujours une bonne élève mais en tout cas j’essaie. Je vais suivre avec intérêt ta page Facebook. Merci de nous aider à devenir meilleure 😁 bisous 💋💋

  3. amelie
    24 janvier 2019 / 13 h 55 min

    bonjour Corinne,
    très bonnes résolutions! pour ma part je n’achète que très rarement des aliments prépares: aucun plats prépares surgelés; je préfère les faire moi même pour dépanner le jour où pas le temps. pour nettoyer, le vinaigre ,l’alcool et le bicarbonate sont rois.
    pour l’instant pas question de devenir végane, mais une baisse drastique de la consommation de viande.
    Essayons de faire des progrès pour la planète. Bonne journée

  4. Marie Jeanne
    24 janvier 2019 / 11 h 28 min

    Bonjour Corinne,
    Quel article intéressant, merci beaucoup, si tout citoyen pouvait prendre conscience des dégâts sur la planète d’où l’importance de modifier certains actes au quotidien ce serait bien. Je trie mes poubelles depuis de longues années grâce à des communes concernées. J’essaie le plus possible d’acheter des fruits et des légumes locaux ou éventuellement congelé, et pour l’info avec l’application YUKA tout les produits Picard sont excellents.
    Une chose que j’aimerai faire c’est supprimer tout mes produits d’entretien pour les réduire à un seul puisque c’est tout à fait possible et je suis en train de m’y pencher sérieusement. Pour les vêtements je donne aux associations ou dans une benne de recyclage.
    Bonne journée, à bientôt pour le mini mag.
    Bises

  5. 23 janvier 2019 / 23 h 03 min

    Hello Corinne! Je trouve bien de parler de cette démarche indispensable. J’essaye de réduire mes dechets, je nachete quasi pas de produits finis, mais je regrette que l’industrie alimentaire ne progresse pas plus de son côté concernant le suremballage. J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de produits en barquettes par exemple. J’utilise beaucoup la vapeur pour nettoyer sans produits, et puis aussi le vinaigre ménager et le savon noir. Bises

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 23 h 14 min

      Bonsoir Isa, nous faisons ce que nous pouvons, mais je pense qu’il est bon de prendre conscience notamment des dangers de l’industrie alimentaire. Pour ma part ce fut ma première action, ne plus acheter de produits de première consommation en supermarché. J’y vais encore de temps en temps pour la droguerie , et c’est une corvée ! Tu pourras, si tu veux partager tes recettes sur le groupe facebook ! Belle soirée

  6. caroline ida ours
    23 janvier 2019 / 19 h 53 min

    Bonsoir Corinne j’aime bien ta démarche et j’essaie de faire mieux à mon niveau:-) pas toujours facile avec nos ex mauvaises habitudes …
    Bises

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 23 h 15 min

      Hello, oui c’est une habitude à prendre, mais on y arrive il suffit de changer quelques habitudes ! Belle soirée

  7. Poulette
    23 janvier 2019 / 15 h 14 min

    Bonjour Corinne, depuis qqs années nous avons sérieusement ralenti notre mode de consommation. D’abord parce que nous sommes passés de 4 à 2,ensuite nous avons « vidé  » la maison suite à une grosse épreuve de santé qui a remis les compteurs à zéro : on a donné énormément de choses pour ne garder que ce qui nous semble important et de valeur, côté alimentation des produits bruts et de bonne qualité, je n’achète que de la production française et je fuis le surremballage. Côté vêtements : un gros changement de poids nous a contraints à renouveler notre garde robe donc des achats certes, mais réfléchis et qui feront plusieurs saisons car basiques et de bonne coupe . On trie nos déchets. Mais nous aimons voyager et là par contre côté « empreinte carbone  » c’est pas bon du tout mais voilà nous n imaginons pas ne pas voyager, c’est indispensable pour nous deux . J’en conviens que nous pourrions encore mieux faire….pourquoi pas! À bientôt . Bises

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 23 h 19 min

      Bonjour Poulette, à l’occasion d’un coup dur, d’une maladie, on prend conscience de la relativité des choses et on se rend compte que nous accumulons beaucoup de choses pour rien. Je fais du tri régulièrement chez moi, mais j’ai encore des zones d’ombre dans mon garage et dans mon grenier ! Effectivement pour les voyages c’est difficile et je pense que personne n’a trouvé de solution et ce ne sont pas nos dirigeants qui donnent l’exemple ! Mais prendre conscience sans pression et sans stress de ce problème est déjà un grand pas ! Belle soirée

  8. janachete13
    23 janvier 2019 / 13 h 12 min

    Je suis bien d’accord avec toi . J’ai fait un gros tri dans mes affaires à l’occasion des travaux pour donner ou peut-être vendre à petits prix ???
    Quand à ma consommation en produits elle se limite au strict nécessaire. Autant en cosmétiques que produits ménagers . J’utilise beaucoup ne vinaigre blanc .
    J’ai peu acheté en solde cette année car souvent ça reste dans le placard .
    Quand au trie des déchets on est pas encore au point car on ne nous fournit aucune poubelle pour séparer .
    je le fais pour le verre bien sûr . Mais j’ai des progrès à faire encore .
    J’ai rejoins ton grouoe .
    Merci pour ce billet intéressant !
    Bel après midi .
    Bises !

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 14 h 16 min

      Hello Jany Il faut t’insurger contre ta Mairie car c’est une obligation je crois bien ! Pour les soldes rien du tout cette année et cela me convient bien ! Bises

  9. 23 janvier 2019 / 11 h 23 min

    Comme disait ma grand-mère: « les petits ruisseaux font les grandes rivières », je suis convaincue, comme toi, que cela nous concerne tous et que chacun doit faire sa part, il n’y a pas de petite contribution. Je me réjouis tout particulièrement de tes conseils sur le plan informatique, là je me rends compte que je ne suis pas au top concernant ce que je dois garder et comment.
    Côté consommation… je me suis un peu relâchée ces temps…. sans un besoin de compenser, mais je n’aime pas voir mon dressing trop plein, alors je me me lancer dans un grand tri !
    Pour les déchets, j’ai la chance d’avoir un jardin, alors en cuisine tout se recycle ! Et aussi je remplis mes bocaux en verre dans les magasins.

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 14 h 15 min

      Hello Catherine, depuis que j’ai mis en place un compost je n’ai pratiquement plus de déchets de cuisine, plus les aliments en vracs, qui réduisent les boites mes poubelles ont minci !!!! Belle journée

  10. 23 janvier 2019 / 11 h 20 min

    Hello Corinne ! tres intéressée et convaincu comme toi qu’il faut changer nos habitudes….j’ai hâte de te lire. Bonne journée. Bises d’Helene

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 14 h 14 min

      Hello merci oui il faut changer drastiquement je pense ! Belle journée

  11. 23 janvier 2019 / 11 h 13 min

    Bonjour Corinne, (sur)-consommation et recyclage des déchets, ce sont bien là de réels problèmes de société. Beaucoup de personnes sont conscientes de l’impact catastrophique sur notre planète, mais comme vous l’avez soulevé Pascale et toi : est-ce que les gestes au quotidien du quidam suffiront à faire changer les mentalités des politiques et des multi-sociétés ? Ce n’est pas certain… Alors oui en faisant attention, on a l’impression d’être utiles et de servir la bonne cause, mais à l’échelle mondiale, cela ne vaut pas grand chose, il faut bien l’avouer. Pour autant, il faut agir !!! Quant au « acheter local auprès de créateurs », tu as bien raison : le « tout acheté à 10€ made in China » fait beaucoup de tord au commerce local qui se veut de qualité, donc plus cher ! Le serpent se mord la queue… Je te souhaite une très bonne journée. Bises

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 14 h 13 min

      Bonjour Anne, effectivement à l’échelle mondiale nous sommes un grain de sable, mais je veux croire que je suis utile ! De plus au niveau personnel cela me permet de faire de serieuses économies et de profiter de la vie autrement. Donc soyons optimistes et continuons ! Belle journée

  12. 23 janvier 2019 / 10 h 43 min

    Bonjour Corinne, nous sommes bien conscientes de ce problème qui devrait concerner tout le monde. Acheter moins, mieux, consommer dans une vision de durabilité – tant de défis nous attendent. Nous essayons de le faire à notre tout petit niveau, c’est mieux que rien, mais tant reste à faire.
    Notre responsabilité est aussi engagé envers nos enfants et petits enfants. Soyons un exemple pour eux…

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 13 h 32 min

      Bonjour les amies, effectivement je pense qu’il faut en prendre conscience, je me suis beaucoup documenté avant de ma lancer et j’avoue que j’ai eu une belle prise de conscience, moi qui ait tendance à consommer à outrance ! Belle journée

  13. 23 janvier 2019 / 10 h 32 min

    CC Corinne,

    Pour ma part avec François nous faisons attention à pas mal de choses le tri bien sur, le recyclage, nous utilisons des produits naturels le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude … je fais attention et essaye de ne plus acheter n’importe comment, je ne jette rien, je donne à des associations … Oui petit à petit les choses changent
    Belle journée

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 13 h 30 min

      Hello Solange, oui il faut commencer à prendre conscience de l’urgence d’agir, même si c’est à notre petit niveau. J’ai commencé à acheter dans les magasins en vrac et c’est une reelle économie en plus ! Belle journée

  14. 23 janvier 2019 / 9 h 15 min

    Je partage ce point de vue ! C’est avec les petits efforts de tous qu’on y arrivera ! Mais mon grand regret, c’est que les politiques et les grandes entreprises ne montrent pas l’exemple… Ce sont les citoyens qui trient, qui changent leurs façons de consommer, qui réfléchissent à chacune de leurs actions, et pendant ce temps, les industries continuent de rejeter leurs cochonneries dans les airs, la mer et les rivières, les politiques et les stars continuent de prendre l’avion à tout bout de champ, les compagnies aériennes étant d’ailleurs exemptées de taxes sur les carburants !!
    Je partage ce point de vue, d’autant que je suis concernée en tant que créatrice française (et je l’avoue, je prêche pour ma paroisse !) : si au lieu d’acheter BEAUCOUP des productions venant presque toujours de chine, d’autres pays d’asie, en tout cas de très loin, fabriquées par femmes et enfants, on achetait MOINS mais aux nombreux créateurs et artisans français qui font un super boulot de qualité ?? On y gagnerait en éthique et en carbone, vous ne pensez pas ? En tout cas, merci pour cet article qui me fait forcément réagir et jolie journée ! 🙂

    • Corinne
      Auteur
      23 janvier 2019 / 9 h 26 min

      Bonjour Pascale, je suis entièrement d’accord avec vous, mais je pense que ce sont les petits gestes du quotidien qui feront avancer les choses. Il ne faut pas être naives et penser que nous y arriverons facilement, mais je trouve déjà très gratifiant de le faire au niveau individuel. Pour ce qui concerne la création j’en suis convaincue, j’avais ouvert mon atelier de creation de bijoux et j’ai abandonné car dans tous les salons j’entendais cette phrase “c’est trop cher” , à force d’acheter tout et n’importe quoi à 10 ou 20 euros on casse les créations. C’est pareil pour les vêtements, achetés dans des chaines qui font travailler des enfants de 6 ans. Je pense qu’il est temps de nous reveiller ! Belle journée et merci pour votre commentaire.

Envie de commenter ? N'hésitez pas , vos commentaires sont un plaisir et vous aurez une réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?